Exceptionnel, rencontre avec Benoît Philippon

Jeudi 6 octobre à 18h30 à la librairie

Benoît Philippon nous avait ému et fait rire avec Berthe, l’héroïne féministe de “Mamie Luger” qui, à 102 ans, ne s’en laissait pas compter par le premier commissaire venu. Autant dire qu’on piaffait d’impatience de lire “Petiote” ! Pari réussi, dans ce troisième polar où l’auteur réaffirme son talent en nous immergeant dans une aventure où les paumés ont une place cruciale et attendrissante. Un coup de tracteur ! Et quelle joie, Benoît Philippon a accepté notre invitation. Réservez vite la date du 6 octobre !

En bonus, nous vous proposons un petit jeu : habillez-vous avec une belle blouse de mamie pour la rencontre. Parmi les participant.e.s, un tirage au sort permettra de gagner un livre “Petiote”. Allez, zou, à vos armoires…

Petiote ou l’histoire d’un loser qui n’a plus rien à perdre

Pour récupérer la garde de sa fille, Gus, un père au bout du rouleau, se lance dans une prise d’otages dans l’hôtel de naufragés où il vit. Sa revendication ? Un Boeing pour fuir au Venezuela avec Émilie, sa petiote.

Pour ce plan foireux, Gus s’allie à Cerise, une prostituée à perruque mauve. À eux deux, ils séquestrent les habitants déglingués et folkloriques de cet hôtel miteux : George, le tenancier, Boudu, un SDF sauvé des eaux, Fatou, une migrante enceinte, Gwen et Dany, un couple illégitime enregistré incognito, Hubert, un livreur Uber jamaïcain, mais aussi Sergueï, un marchand d’armes serbe. Et bien sûr, Émilie, son ado rebelle de quatorze ans.

La capitaine de police Mia Balcerzak est la négociatrice de cette cellule de crise. Crise familiale, crise de la quarantaine, crise sociale, crises de nerfs… quoi qu’il arrive, crise explosive !

“Petiote” de Benoît Philippon, éd. Les Arènes, 19,90€

Benoît Philippon

Né en 1976, Benoît Philippon est un écrivain, réalisateur et scénariste.

Bennoît Philippon a grandi en Côte d’Ivoire, aux Antilles, puis entre la France et le Canada. Scénariste puis réalisateur pour le cinéma, en 2016, il écrit son premier roman “Cabossé” (Série Noire, Gallimard). En 2018, il publie aux éditions Les Arènes “Mamie Luger”, suivi de “Joueuse” en 2020. Avec “Petiote” il confirme son talent d’auteur de romans noirs et déjantés.

Parmi ses livres

Les éditions Les Arènes

https://arenes.fr/

“Le temps de dire”, rencontre à La Caverne

Mercredi 28 septembre à 18h

Avec nos amis de La Caverne, nous avons le plaisir d’accueillir les conteurs Eva Hahn, Claudio Le Vagabond, Céline Verdier et Marco Bénard pour la parution du recueil “Le temps de dire”, publié par la maison d’éditions tarnaise Edite-moi. La rencontre aura lieu à La Caverne mercredi 28 septembre à 18h, sur réservation uniquement.

Le temps de dire

Il était une fois, depuis 2012, des artistes du collectif RaconTarn qui écoutent et racontent les récits des Tarnaises et des Tarnais, sillonnant sentiers, routes, villes et villages, quartiers et hameaux, au cours d’un événement annuel intitulé « Le Temps de Dire »… Ces vies que d’aucuns osent qualifier d’anecdotiques ou de banales, les conteuses et conteurs des chemins les trouvent touchantes, riches, extraordinaires. Dignes d’être racontées.

Après un premier ouvrage paru en 2019, ici, six artistes ont couché sur le papier les mots de leurs rencontres les plus marquantes avec des hommes et des femmes originaires du Tarn ou d’un lointain ailleurs, habitant là depuis longtemps ou depuis peu : Marco Bénard, Eva Hahn, Jean-Michel Hernandez, Claude Mamier (Claudio le Vagabond), Oliviero Vendraminetto et Céline Verdier.

Les histoires réunies dans ce livre ont été recueillies à Albi, Gaillac, Rabastens, Couffouleux et Montredon-Labessonnié.

5 fascicules format A5 dans un beau coffret magnifiquement illustré par Carole Aït Aïssa : Les anges domestiques, Se retrousser les manches, La roue qui tourne, Bestiaire familier, A fleur de peau.
Editions Edite-moi, le fascicule 5€, le coffret 30€.

Qu’est-ce que La Caverne ?

Située sur la commune de Penne du Tarn, en bordure d’Aveyron et à un kilomètre du château de Bruniquel, La Caverne à Penne est un haut lieu de l’aventure humaine.
Connue sous le nom de Grotte de Courbet, cette cavité naturelle a conservé la trace de nos ancêtres magdaléniens.

​La Caverne est à présent un lieu dédié à la fête et à l’esprit de création. Sa nature ne lui permet pas de s’ouvrir au grand public, mais l’autorise à recevoir des invités pour des moments privilégiés à l’occasion de diverses manifestations artistiques.

https://lacaverne.wixsite.com/lacaverne/galerie-photo-1

Les modalités pratiques

Le nombre de places est strictement limité et la rencontre se fait uniquement sur réservation au mail suivant : letracteursavant@gmail.com

Se rendre à La Caverne :

La Caverne se situe route de la Madeleine, sur la commune de Penne. Pour vous y rendre, prendre la direction de Bruniquel, ne pas entrer dans le village mais franchir le pont (vous traversez donc l’Aveyron). Tout de suite après le pont, suivre la route sur la droite. Continuer sur 800 mètres, La Caverne sera sur votre gauche (et l’Aveyron sur votre droite). C’est clair ? N’oubliez pas votre petite laine, La Caverne n’est chauffée que par la chaleur humaine, ce qui est déjà beaucoup mais pas toujours suffisant…

Le stationnement est limité, nous vous conseillons de co-voiturer et de vous garer bien en amont de La Caverne.

Rencontre avec François-Henri Soulié

Jeudi 8/09 à 18h30

Vous “mourez” d’envie de connaître la suite de “Magnificat” ? Alors, précipitez-vous sur “Requiem”. Et surtout, réservez la date 8 septembre pour rencontrer François-Henri Soulié. Avec la verve qui est la sienne, il nous présentera (sans trop en dévoiler) la trame de son nouveau roman et il lira également des passages de son livre. Bref, notez la date du 8 septembre ! 🙂

Requiem

Cathares, Croisés, espions, troubadours : le temps du requiem est-il venu pour le pays d’Oc ?
Occitanie. 1210. Au bord d’une rivière, on découvre le corps d’une femme sauvagement assassinée. La victime : une des prostituées qui suivent l’armée en campagne. Bientôt, un autre cadavre émasculé est découvert : c’est un Croisé. Le Diable est-il l’instigateur de ces crimes ?
Tandis que les barons du Nord déchaînent leur foudre sur les villes du Sud, se peut-il que la folie de leur chef, Simon de Montfort, ait gagné le cœur de ses troupes ?
Face à lui, Raimon de Termes tente de résister et s’apprête à tenir le siège héroïque de sa citadelle.
Et dans cette tempête de haine et de violence, une mystérieuse femme accompagnée d’un cerf semble détenir les clés d’une harmonie que tous ont oubliée depuis bien longtemps. Mais peut-il exister, au cœur de l’Enfer, une place pour le Paradis ?

“Requiem” de F.-H. Soulié, éd. 10/18, 468 pages, 16,90€

François-Henri Soulié

François-Henri Soulié est un homme de théâtre aux multiples casquettes : écrivain, comédien, marionnettiste, scénographe, metteur en scène et scénariste. Il a reçu le Prix du premier roman du festival de Beaune en 2016 pour Il n’y a pas de passé simple, paru aux Éditions du Masque. Ce livre a inauguré la série des « Aventures de Skander Corsaro ».
François-Henri Soulié est l’auteur chez 10/18 d’une trilogie écrite à quatre mains avec Thierry Bourcy, qui nous fait voyager à travers l’Europe du début du XVIIe siècle : Le Songe de l’astronome, La Conspiration du Globe et Ils ont tué Ravaillac.
Angélus, premier volume de la série « Occitania », est lauréat du Prix France Bleu – Grands Détectives et du prix Historia. Magnificat en est le deuxième volume.

Dédicace de Clémence Chambeslin

Dimanche 4 septembre de 10h à 12h30

Venez rencontrer Clémence Chambeslin pour la dédicace de son premier roman “Ce que pense Ernest”. La dédicace aura lieu dimanche 4 septembre de 10h à 12h30 devant la librairie. 🙂

Le livre

Ernest est un chat philosophe chez qui vit Suzy, la cinquantaine, célibataire et hôtesse de caisse. Tandis que le premier observe le monde du haut de son génie et de son canapé, la seconde en revanche ne se sent à la hauteur de pas grand-chose. Suzy qui ne cherche rien, va être amenée à sortir de sa zone de confort. Quant à Ernest qui nous raconte sa vie, il va assister à la transformation de sa colocataire, sans toujours bien comprendre le fonctionnement des deux pattes. Ceci ne l’empêchera pas de philosopher sur tout ce qu’il observe pour notre plus grand plaisir.

Un livre rempli d’humour qui fait du bien.

“Ce que pense ERNEST” de Clémence CHAMBESLIN, Premier acte éditions, 18,90€, sorti en mai 2022.

L’autrice

Professeure d’histoire-géographie, Clémence CHAMBESLIN est née en 1963 et partage son temps entre l’écriture et ses élèves. Mais dans les deux cas… elle aime raconter.
Après des années passées à dévorer la
littérature des autres, à enseigner aux enfants des autres, à élever ses enfants, Clémence CHAMBESLIN a fini par réaliser son rêve d’enfance : écrire.
En racontant des histoires contemporaines de gens ordinaires qui vivent des choses qui vont bousculer leur quotidien Clémence CHAMBESLIN nous fait voyager. Elle explore les thématiques éternelles que sont les liens familiaux et amicaux, le dépassement de soi, la paix intérieure et les joies des petites choses qui font l’intérêt de la vie.
Après « Ce que pense ERNEST », Clémence
CHAMBESLIN écrit actuellement un deuxième roman dont le titre est « Ce que porte EDGARD ».

“Colette Magny” Dédicace de Yann Madé

Colette Magny était une chanteuse engagée et féministe, elle a côtoyé ou influencé tant d’artistes, de Mouloudji à Orelsan en passant par Olivia Ruiz, pourtant beaucoup semblent l’avoir oublié. Dans cette BD, Yann Madé, à travers le personnage de Pierrot, l’un de ses plus grands fans, a décidé de raconter qui elle était…

“Colette Magny, Les petites chansons communistes”, de Yann Madé, éd. Jarjille

Yann Madé

Dessinateur marseillais né en 1966, Yann Madé est un passionné de BD depuis son adolescence. Après un passage éclair en Ecole d’Art où il découvre que la bande dessinée n’a pas vraiment sa place, il se tourne vers l’animation socio-culturelle, une branche qui lui permet d’animer des ateliers de dessins. Il se relance bien plus tard dans les études d’Arts-plastiques, à Aix-En-Provence et, après le Capes et l’Agrégation, fonde le projet « Volcan Amadeus » avec lequel il organise des ateliers BD. Grâce à ce projet, Yann Madé auto-édite deux de ses albums : Faire danser le Golem et Encore Raté : Titre provisoire. Cher Moktar, écrit en réaction aux attentats de Charlie Hebdo, paraît chez un autre éditeur : La Boîte à Bulles.

Colette Magny / MAGNYFESTATION

“Sauvons le pain”, dédicace de Christian Rémésy

« Ce livre, je l’ai écrit pour les boulangers mais aussi pour vous tous, les consommateurs, afin que vous amorciez un nouveau dialogue constructif avec votre boulanger. »

Dans ce livre on découvre que :

  • La consommation de pain s’est effondrée : de 300 g dans les années 50, on est passé à 150 g dans les années 2000.
  • Un bon pain doit pouvoir être consommé plusieurs jours durant. S’il ne se conserve pas bien, il faut en changer.
  • La méthode de panification prônée par l’auteur reproduit la manière ancestrale de faire du pain.
  • Un pain au levain a besoin de très peu de sel pour exprimer son goût.
  • Le levain a des effets prébiotiques plus significatifs que les produits laitiers.
  • Il existe une grande diversité de graines…..

L’auteur Christian Rémésy

Christian Rémésy a été directeur de recherche en nutrition humaine à l’Inra. D’origine paysanne, il s’est battu toute sa vie pour promouvoir une alimentation préventive et une agriculture durable.

Le slogan est connu. « Mangez cinq fruits et légumes par jour ». Mais sait­-on qu’à l’origine il est le fruit du travail de recherche d’une équipe de l’Inra de Theix, dirigée par Christian Rémésy ? Dans les années 90, aucun scientifique ne travaillait sur le sujet. L’effet « santé » des produits végétaux : c’est Christian Rémésy !

Pionnier de la vulgarisation scientifique, il a ainsi joué le trublion dans ce monde, de surcroît à l’Inra. À l’heure où les scientifiques se penchaient sur les ruminants, lui, étudiait les fibres alimentaires !

À la palette de ses travaux, le chercheur, originaire de la région du Tarn, avait ajouté dans les années 2000 la touche des céréales. Ses recherches sur les apports nutritionnels de la farine de type 80 lui avaient permis de mettre au point la fabrication d’un pain « bon pour la santé » qui a acquis ses lettres de noblesse en étant inscrit au titre des recommandations portées par le PNNS, Programme national nutrition santé, en 2005.

Aujourd’hui, Christian Rémésy a tourné la page scientifique de la recherche. À la retraite, il se consacre désormais à l’écriture.
Après son ouvrage La Nutriécologie, qui défend une alimentation préventive et une agriculture durable, il reprend la plume aujourd’hui pour inviter boulangers et citoyens à opérer une révolution nutritionnelle du pain.

Dégustation-vente de pains de Myriam Poussou et Cécile Napora

Leurs pains, dont les recettes ont été créées par elles et Christian Rémésy, mettent en œuvre les préceptes du livre. 🙂

“Pepper & Carrot”, dédicace de David Revoy

C’est avec grand plaisir que nous accueillons David Revoy, le créateur de la bande dessinée “Pepper & Carrot”, en dédicace pour la parution de son quatrième album !

Pepper & Carrot

Au sein du monde merveilleux de Hereva, la jeune Pepper vit avec son chat Carrot dans une petite maison au fin fond de la forêt de Bout-un-Cureuil. Leur spécialité : faire des potions magiques ! Une activité qui comporte pas mal de risques étant donné que, chez eux, les préparations, incantations et autres invocations ont vite tendance à dégénérer… Partagez le quotidien mouvementé de cette Mélusine d’aujourd’hui dans une série d’histoires courtes au cœur d’un univers de fantasy fun et décalé fait de potions, de créatures, de magie… mais surtout d’humour !

“Pepper & Carrot” de David Revoy, 4 tomes parus, 10,95€, éd. Glénat

David Revoy

David Revoy, connu également sous le surnom Deevad est né le 18 juin 1981 à Reims. Il est illustrateur, auteur de bande dessinée, graphiste et auteur de différents tutoriels autour des logiciels libres.
À partir de 2014 paraît sur son blog une suite d’histoires courtes sous licence Creative Commons connue sous le nom de Pepper&Carrot.
En 2016, cette suite d’histoires courtes est rassemblée en chapitres qui sont édités par les éditions Glénat. Ces éditions reversent à l’auteur une somme mensuelle. En contrepartie, Glénat s’engage à respecter la licence Creative Commons.

“La fée des grains de poussière”, rencontre avec Jeanne Balas

En partenariat avec la Médiathèque Amélie Galup – Samedi 11 juin

Nous avons craqué pour la fée des grains de poussière, cette super fée qui n’agit que sur les choses minuscules (grains de poussière, petits cailloux et secondes). C’est une invitation poétique pour l’enfant à explorer son quotidien.
Chouette alors, Jeanne Balas vient nous/vous rencontrer le samedi 11 juin ! Pour l’occasion, nous nous sommes associées avec les copines de la Médiathèque Amélie Galup de Saint-Antonin-Noble-Val.

Voici le programme :

Matin : atelier créatif pour petites et grandes mains de 10h30 à 12h à la médiathèque (inscription au 05 63 68 22 34)

Après-midi : dédicace à la librairie de 16h à 18h

La fée des grains de poussière

Dans ces petites collections d’histoires, on explore le monde à une échelle microscopique. La fée nous présente ses ami.e.s limaces, brin d’herbe, araignée… et se questionne sur les projets professionnels des fourmis et les aventures des miettes de pain.

Esmé Planchon (scénario) et Jeanne Balas (dessin) “La fée des grains de poussières”, éd. Mini BD KIDS, tomes 1 et 2 , 8,95€

Qui est Jeanne Balas ?

Jeanne Balas est née à Strasbourg en 1993. Très jeune elle sait qu’elle veut faire de la BD. Elle l’étudie à l’école St Luc à Bruxelles, puis à l’École européenne supérieure de l’image (EESI) d’Angoulême. Elle participe alors à divers projets, est publiée dans le premier numéro de la revue des requins marteaux Franky (et Nicole) et réalise des épisodes du webcomic Le secret des cailloux qui brillent, qui regroupe un beau florilège de jeunes auteurices.
En septembre 2021 sort sa première BD, La fée des grains de poussière, chez mini bd kids (Bayard) avec Esmé Planchon au
scénario. Le tome 2 paraît début juin.

Aujourd’hui, Jeanne vit à Angoulême où elle continue d’inventer des univers farfelus et prépare de nouveaux projets…

Le programme de l’atelier – Samedi 11/06 de 10h30 à 12h

Création de mini-livres avec Jeanne Balas.
Atelier enfant/parent (mais pas forcement)
à partir de 6 ans.
Places limitées, réservation obligatoire.
médiathèque Amélie Galup
mediatheque.stantonin@orange.fr
Tel : 05.63.68.22.34

Comme la fée des grains de poussière qui collectionne les mini-histoires, viens créer la tienne pour enrichir sa bibliothèque !
Choisiras-tu de raconter les aventures d’un poil de chat ? ou bien la ballade d’une feuille d’arbre ?
Jeanne t’accompagnera dans cette fabuleuse microscopique aventure !
Au programme, du dessin, de la BD et même de la poésie pour explorer avec un brin d’humour le micro univers qui nous entoure.

“Rien à feutre”, dédicace de Camille Blandin

Dimanche 5 juin, de 10h à 12h30

Dimanche 5 juin de 10h à 12h30, nous aurons le plaisir d’accueillir Camille Blandin en dédicace. Ce jeune auteur de BD signe ici son premier livre. Vous le connaissez peut-être sous le sigle @strrripclub sur Instagram. C’est coloré, joyeux, décalé, drôle, parfois trash. Venez le rencontrer !

Avec ses dessins bigarrés au feutre et son humour pince-sans-rire et coloré, Camille Blandin pousse très légèrement vers l’absurde des scènes de la vie quotidienne, qui feront indubitablement écho à votre expérience, même si vous êtes un loup-garou.

Son livre “Rien à feutre” paraît le 27 mai aux éditions Lapin.

192 pages couleur, 17€

L’auteur

Après des études d’art, Camille Blandin travaille en tant qu’illustrateur et auteur de bande dessinée à Toulouse.
Son univers visuel est très coloré, quelle que soit la technique employée. Il publie régulièrement des strips de bédé humoristiques sur son compte Instagram @strrripclub où il parle de sujets divers et variés, parfois trash.

En savoir plus

Conférence exceptionnelle de Titiou Lecoq

Jeudi 5 mai à 20h30 au Théâtre Le Florida (Septfonds)

En partenariat avec la maison des Mémoires, la Mounière, nous avons la joie d’accueillir Titiou Lecoq.
Nous avons eu un coup de cœur pour son livre “Les grandes oubliées”. Avec son style enlevé inimitable, Titiou Lecoq retrace avec finesse le rôle des femmes dans l’Histoire, ce qu’on en sait, ce qu’on en dit et pourquoi leur place est encore à faire.
Et, formidable, Titiou Lecoq vient faire une conférence sur ce sujet !

L’entrée est gratuite, sur réservation au 07 82 55 72 27 (librairie) ou 06 70 36 86 90 (La Mounière).

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq est une journaliste, féministe, blogueuse, essayiste et romancière française, spécialiste de la culture web.
Elle est titulaire d’un DEA de sémiotique. En 2007, tout en enchaînant les petits boulots, elle débute l’écriture de son premier roman, “Les Morues”, qui sera publié en 2011 au Diable vauvert (lauréat du Prix du premier roman du Doubs). En parallèle, elle tient depuis 2008 le blog “Girls and Geeks”, dans lequel elle raconte son quotidien à Paris, sa vie amoureuse.
Elle publie en 2009 son premier essai, “Kata Sutra, la vérité crue sur la vie sexuelle des filles”. En 2015, elle sort son deuxième roman, “La Théorie de la tartine”.
Elle collabore avec le magazine en ligne Slate.fr pour lequel elle a écrit plus de 250 articles. En 2017, dans “Libération”, elle trace le portrait de femmes victimes de meurtres conjugaux, c’est-à-dire de féminicides.
La même année, elle publie chez Fayard, un essai intitulé “Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale”, consacré à la charge mentale qui pèse sur les jeunes mères.
Passionnée par Balzac et suite à une visite de la maison de Balzac à Paris, elle décide d’écrire une biographie de l’auteur, “Honoré et moi” (2019), suivi de “Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes” (2021) (éd. de l’Iconoclaste).

Le lieu de la conférence

Les éditions de l’Iconoclaste

https://editions-iconoclaste.fr/livres/les-grandes-oubliees/