Quelques coups de Tracteur de l’été

Ouf, ça fait moins mal que les coups de soleil, voire même ça fait du bien ! 🙂

Littérature

Découvrez une communauté de doux dingues, âgés et marginaux…

Un roman subtil et poétique.

“Il pleuvait des oiseaux” de Jocelyne Saucier,
ed. Folio,
7.50€

Nous sommes ravies que ce titre sorte au format poche. Avec “La vraie vie” vous allez être happé.e. C’est violent, c’est fort et ça secoue !

“La vraie vie” d’Adeline Dieudonné,
Ed. Le livre de poche,
7.40€

Polar

Berthe alias Mamie Luger, 102 ans : délirante, féministe. qui n’a jamais hésité à utiliser son arme pour se défendre et régler ses comptes se retrouve en garde à vue…

Un polar drôle, plein de tendresse avec des dialogues qui rappellent ceux d’un certain Audiard !

“Mamie Luger” de Benoît Philippon,
Ed. Le livre de poche,
7.90€

Claire Raphaël est ingénieure de la police scientifique. Elle signe ici un premier roman où l’héroïne, Alice, est spécialiste de la balistique et participe à une enquête sur un tueur de femmes militantes.

Un roman incisif, à la verve tour à tour directe ou poétique qui vous embarquera au cœur de l’enquête.

“Les militantes” de Claire Raphaël,
Ed. du Rouergue, 18€

Soyez tout de suite averti.e : vous ne pourrez pas le lâcher !

L’histoire ? Une jeune femme est persuadée que son voisin est un asssassin. Oui, mais voilà, il y a quelques années, elle a accusé à tort une étudiante d’être une tueuse. Que vaut sa parole dorénavant ?

C’est efficace en diable et ça se dévore !

“Vis-à-vis” de Peter Swanson,
Ed. Gallmeister,
23,80€

Enfin, il sort en poche ! Voici un thriller ultra documenté sur Tchernobyl dont l’intrigue vous scotchera. Prêt.e ?

De bonnes raisons de mourir” de Morgan Audic,
Ed. Le livre de poche,
8.90€

BD

Une BD magnifique, poignante et sensible sur l’exil et le sort réservé aux migrants.

“Les ombres” vous hantera longtemps.

“Les ombres” par Zabus et Hippolyte,
Ed. Dargaud,
18€

Françoise a une cinquantaine d’années. Peu considérée par la société et les siens, elle va se plonger, à son corps défendant, dans la passion du jardinage.

C’est une BD intimiste sur une renaissance personnelle via le passage par la terre. C’est doux et ça fait du bien.

“Le jardin de Rose” d’Hervé Duphot,
Ed. Delcourt, 17.50€

Si le bloubiboulga, ça vous parle, si vous vous êtes vautré.e sur des poires, alors, ce livre est fait pour vous !

Vous vous rappellerez qu’avant, les parents fumaient dans la voiture et que les vieux buvaient de la chicorée…

C’était mieux avant” de Soledad Bravi et Hervé Epervier,
Ed. Rue de Sèvres, 10.50€

Littérature jeunesse

Bernard s’efforce de ressembler aux autres lapins mais au fond, son rêve est tout autre : c’est un lapin disco et il est bien décidé à se montrer tel qu’il est vraiment !

Un très bel album drôle et léger sur la différence et l’affirmation de soi.

“N’oublie pas ton rêve” de Simon Philip et Kate Hindley,
Ed. Little Urban, 13.50€

Suivez de près la course complètement folle de la route du lait grenadine avec ses participants aussi déjantés que leurs véhicules.

Actions, péripéties, suspens, humour et poésie sont au cœur de cet album magnifique et plein de couleurs.

“La route du lait grenadine” par Alex Cousseau et Charles Dutertre,
ed. du Rouergue, 16€

Un moment aérien, un instant suspendu, telle est la sieste, pour le bonheur des petits et grands !

Album poétique et empli de rêverie, supporté par des illustrations délicates et esthétiques.

“La sieste” de Stéphanie Demasse-Pottier,
Ed. L’étagère du bas, 13.20€

Quelle merveille que cet album dessiné avec du sable. Cela donne un grain onirique très particulier et un charme désuet aux images.

Le sujet est très original : une petite fille cauchemarde. Elle est atteinte du syndrome d’Alice au pays des merveilles, assez courant chez les enfants.

Un album à feuilleter et refeuilleter encore !

“Dans mon petit monde” de Sandrine Bonini et Elodie Bouédec,
Ed. Grasset Jeunesse, 15.20€

Nos coups de Tracteur du moment !

Documentaires

À travers six sujets traités dans six chapitres courts, variés et percutants, ce livre n’a qu’un objectif : faire aimer son corps et tous les corps !

L’objectif est largement atteint : à lire par toutes les adolescent.e.s et les adultes !

“Ceci est mon corps”,
ed. Causette & Rageot
14.90€

Que l’on ait envie de devenir bergère ou de changer de vie, ce livre interroge la mutation de vie, avec ses bonheurs et ses aléas. C’est frais et instructif sur le (dys)fonctionnement de l’agriculture en France.

“Il était une bergère” par Yves Deloison et Stéphanie Maubé,
ed. du Rouergue,
18.80€

Cuisine

Pendant le confinement, nous avons eu le temps de cuisiner… On a pu tester PLEIN de recettes de ce livre. Verdict infernal : elles sont toutes bonnes ! 😀
Des recettes pour tous les goûts et toutes les papilles…
“Le cookie de nos rêves” de Déborah Dupont-Daguet et Géraldine Martens,
ed. First,
18.95€

Littérature

L’auteur nous conte, par rubriques, son enfance et surtout les péripéties de son père, pêcheur amoureux des carpes et homme fantasque : il est même capable de vendre des aspirateurs dans des lieux sans électricité ! Un vrai bonheur de lecture.

“Comment j’ai rencontré les poissons” d’Ota Pavel
ed. Folio,
8€

Deux naufragés de l’existence vont retrouver de l’apaisement le temps d’une journée et une nuit.
Une lecture comme un moment de grâce !
“Plus haut que la mer” de Francesca Melandri,
Ed. Folio,
7.50€

En voulant chasser le cerf, Landreaux Iron, Indien Ojibwé, vise l’animal et tire. Et tandis que l’animal continue de courir, sous ses yeux, un enfant s’effondre…
Tel est la genèse terrible de ce roman de Louise Erdrich. S’inspirant d’une histoire réelle que sa mère indienne lui a raconté, l’autrice nous baigne le lecteur dans une langue imagée et saisissante.
“LaRose” de Louise Erdrich,
Ed. Le Live de Poche,
8.70€

Littérature jeunesse

Quels sont donc les ingrédients nécessaires pour réaliser un lapin aux carottes ?
Il vous faut un lapin, des carottes et une grande casserole.
Mais… les choses vont se compliquer et on découvrira une recette pas VRAIMENT comme les autres…

“Comment cuisiner les lapins” de Michaël Escoffier et Manon Gauthier,
Ed. Kaléidoscope,
13€

Jules, le souriceau, vivait bien tranquillement dans son terrier. Jusqu’au jour où sa vie va basculer…

Une histoire touchante à dévorer à tout âge !

“Jules et le renard” de Joe Todd-Stanton,
éditions L’Ecole des Loisirs,
12.20€

Dans la famille Merlin, tout le monde a un don. Tous, SAUF Philibert, plus doué pour les bêtises que pour les prouesses !
Mais au fil du roman, Philibert va découvrir qu’il n’est pas vraiment sans talent…
Avec ce roman, Glawdys Constant aborde avec finesse les thèmes de la famille, de l’acceptation de soi, de l’entraide.

Philibert Merlin, apprenti enchanteur” de Gwladys Constant,
Ed. du Rouergue,
9.50€

A la lecture de cette BD, on rêve tous d’avoir une grand-mère avec des semelles compensées et des tenues léopards !
En adaptant le roman de Roald Dahl, Pénélope Bagieu parvient à insuffler sa propre interprétation, sans trahison.
Pari réussi.

“Sacrées sorcières” de Roald Dahl et Pénélope Bagieu,
ed. Gallimard BD,
23.90€

Nos coups de tracteur du moment

Littérature

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins d’Alejandro Palomas

Un roman tendre et sensible, un peu fantasque, qui fait du bien.

Ed. du Cherche Midi, 20€

Vanda de Marion Brunet

Vanda est paumée. Elle vit avec son fils dans un cabanon au bord de l’eau. Elle vit mal, elle vit fort, elle aime son fils plus que tout. Un roman tenu du début à la fin et écrit comme une urgence.

Ed. Albin Michel, 18€

Croire aux fauves de Nastassja Martin

Nastassja Martin est anthropologue. Elle étudie les populations animistes arctiques. En 2015, elle est attaquée par un ours. Elle nous raconte sa relation à cette blessure, ce traumatisme qui est aussi une ouverture à la pensée de l’autre. Fascinant.

Ed. Verticales, 12.50€

Un petit boulot de Ian Levison

Sur fond de crise sociale aux Etats-Unis, un roman cynique et très drôle : quelle belle reconversion de devenir tueur à gages !

Ed. Liana Levi, 9.50€


Nirliit de Julia Léveillé-Trudel

A partir d’un sujet dur et étonnant, à savoir la vie dans un village inuit, Nirliit réussit à nous embarquer loin, très loin de l’exotisme qu’il pourrait susciter mais très près des humains et cela sans aucun jugement, sans aucun relent colonialiste, “juste” avec un œil d’écrivaine.

Ed. Folio, 6.90€

Polar

La deuxième femme de Louise Mey

Gros coup de cœur pour ce roman subtil sur l’emprise psychologique. Louise Mey réussit le tour de force de nous faire entrer dans la tête de l’héroïne. Sans jugement.

C’est très fort.

Ed. du Masque, 20€

115 de Benoît Séverac

Plus qu’un polar, une rencontre avec des indésirables, des réflexions sur ce qu’est “faire le bien”, un cheminement non-manichéen des individus qui ne peut laisser indifférent.

Ed. Pocket, 6.95€

L’ombre de la Baleine de Camilla Grebe

Une ambiance scandinave, des personnages humains et cabossés, une tension maintenue tout le long de ce polar qui tient en haleine.


Ed. Le livre de poche, 8.40€

Doux comme la mort de Laurent Guillaume

Sur fond géopolitique, ce thriller sous forme de poupées russes, au rythme haletant, vous captivera.

Ed. La Manufacture de livres, 19.90€

Bande dessinée

Thérapie de groupe de Manu Larcenet

Tout l’art de Larcenet réside dans son auto-dérision qui l’accompagne dans cette BD. C’est parfois grinçant, c’est parfois émouvant, mais on rit avec lui.


Ed. Dargaud, 15€

Pucelle de Florence Dupré La Tour

Florence Dupré La Tour nous raconte son enfance. C’est incroyable, c’est bien vu, c’est grinçant et c’est très fort !

Ed. Dargaud, 19.99€, à paraître

Littérature ados

Premier arrêt avant l’avenir de Jo Witek

Pierre, brillant bachelier va découvrir la liberté loin de son village natal…

Un merveilleux roman d’apprentissage.

Ed. Actes Sud junior, 14.90€

Si l’on me tend l’oreille d’Hélène Vignal

​Ce roman, à travers ses paysages imaginaires et ses solides amitiés, sèmera la révolte dans l’esprit des plus petits et la réveillera dans l’esprit des plus grands!

Ed. du Rouergue, 14.50€

Essais

Le regard féminin, une révolution à l’écran par Iris Brey

​Cet essai interroge la manière de représenter les femmes à l’écran d’un point de vue autant esthétique/cinématographique que politique et ouvre de nouvelles façons de faire du cinéma et de représenter le désir à l’écran sans être normative ni injonctive.

Ed. de l’Olivier, 16€

Chez soi, une odyssée de l’espace domestique de Mona Chollet

​Mona Chollet se fait la porte-parole des casanier.e.s en interrogeant l’espace domestique sous des angles aussi nombreux que riches (politique, écologique, sociologique, architectural, spatial, temporel). Il en résulte un essai brillant et accessible qui permet de s’approprier l’espace sans culpabiliser!

Ed. La Découverte, 11€

Rencontre avec François-Henri Soulié

Le jeudi 12 mars à 18h30 pour la parution d'”Angélus” aux éditions 10/18

Le livre

An de grâce 1165. En terre d’Occitanie. Deux abbayes, deux jours, deux crimes. 1165. Les corps suppliciés des victimes, qui appartiennent à l’atelier du tailleur de pierre Jordi de Cabestan, ont été déguisés en anges dérisoires. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main du diable. D’autres soupçonnent les adeptes de cette nouvelle secte que l’on nommera bientôt les « Cathares ». Au grand scandale de l’Église de Rome, ceux-ci prétendent être les Vrais Chrétiens.
L’archevêque de Narbonne missionne un jeune noble, Raimon de Termes, afin de découvrir l’assassin. Les « hérétiques » désignent une des leurs, Aloïs de Malpas, pour les disculper. De son côté, Jordi de Cabestan veut venger ses compagnons. Trois enquêtes labyrinthiques vont les mener vers une vérité qu’aucun d’entre eux n’imaginait…

“Angélus” par François-Henri Soulié, éd. 10/18, 522 pages, 15.90€

L’auteur

François-Henri Soulié est un homme de théâtre aux multiples casquettes : écrivain, comédien, marionnettiste, scénographe, metteur en scène et scénariste. Il a reçu le Prix du premier roman du festival de Beaune en 2016 pour Il n’y a pas de passé simple, paru aux Éditions du Masque. Ce livre a inauguré la série des « Aventures de Skander Corsaro ».
François-Henri Soulié est également l’auteur aux éditions 10/18 d’une trilogie écrite à quatre mains avec Thierry Bourcy, qui nous fait voyager à travers l’Europe du début du XVIIe siècle : Le Songe de l’astronome, La Conspiration du Globe et Ils ont tué Ravaillac.

Avec Angélus, François-Henri Soulié, dans une ambiance, digne du “Nom de la Rose”, nous entraîne dans le monde fascinant des Cathares.

La rencontre

La rencontre aura lieu à la librairie Le Tracteur Savant jeudi 12 mars à 18h30. Après une présentation conviviale et une lecture par l’auteur François-Henri Soulié, nous vous proposerons le verre de l’amitié. L’auteur sera alors disponible pour répondre à vos questions ou vous faire dédicacer l’ouvrage si vous le souhaitez.

Préhistomania

Mercredi 11 décembre à 18h, nous aurons la joie de retrouver Arnaud Roi, notre chouchou des livres jeunesse pour sa nouvelle création “Préhistomania, voyage animé aux origines de l’humanité”, publié aux éditions Milan. Après Animalia, Dinomania et Piratomania, Arnaud s’est attaqué à la Préhistoire. Pour livrer cette bataille, il a embarqué avec lui deux collaborateurs : Bertrand Poissonnier archéologue et Owen Davey illustrateur. Nous vous invitons à découvrir ce nouveau livre en pop-up en présence d’Arnaud Roi et Bertrand Poissonnier. Nous leur demanderons comment ils travaillent, comment s’élabore un tel livre, quel est le métier d’ingénieur-papier et Bertrand nous brossera un portrait de nos ancêtres de la Préhistoire…

Le livre

Depuis Lucy, dont le squelette, découvert en Éthiopie, a 3,2 millions d’années, jusqu’à Cro-Magnon (- 35 000 ans), dont nous descendons directement, le chemin est long et les évolutions sont considérables.
À quoi ressemblaient les hommes et les femmes préhistoriques ? Où et comment vivaient-ils ? Qu’est-ce qui différencie chaque espèce de l’espèce antérieure et qu’est-ce qui la caractérise ?
Un livre animé où l’émerveillement et le savoir se conjuguent grâce à des pop-up spectaculaires.

Auteurs : Arnaud Roi, Bertrand Poissonnier
Illustrateur : Owen Davey
Prix : 24,90 €

Arnaud Roi

Arnaud Roi habite et travaille à Caylus au sein de l’atelier Up up up.

Il est illustrateur, auteur et ingénieur papier.

Il collabore depuis plusieurs années notamment avec les éditions Milan pour les collections de livres animés : “Contes et comptines à toucher”, “Albums animés petite enfance”, “La Forêt des contes”, etc. Mais aussi pour Seuil jeunesse “Dis, pourquoi tu boudes ?”, les éditions Saltimbanque “Enfin libres !”…

Bertrand Poissonnier

Bertrand Poissonnier est archéologue professionnel à l’Inrap et membre du laboratoire Traces du CNRS à Toulouse. Spécialiste de Préhistoire, il a dirigé plus de 200 opérations archéologiques en France, en Afrique et en Guyane. Il est l’auteur de nombreux livres et articles spécialisés et intervient régulièrement dans des conférences et colloques nationaux et internationaux.

Owen Davey

Owen Davey est un jeune illustrateur britannique renommé qui vit et travaille à Leicester. Son talent exceptionnel a été plusieurs fois récompensé par des prix et il collabore notamment pour The Guardian et le New York Times. Ses albums documentaires et ses livres-coffrets sont peuplés d’animaux sauvages ou de robots imaginaires délicieusement vintage. Son vocabulaire graphique épuré mais très précis lui permet de synthétiser les formes et les textures de manière géométrique avec un sens aigu de la composition et de la couleur.

Liens

https://www.upupup3d.com/

https://www.owendavey.com/

https://inrap.academia.edu/BertrandPoissonnier

Rencontre avec Titiou Lecoq

Samedi 30 novembre à 18h30

Parce qu’il a réussi sa vie en passant son temps à la rater, Balzac est mon frère.

Nous avons eu un coup de cœur pour Honoré et moi. Avec verve et humour, Titiou Lecoq raconte la vie d’Honoré de Balzac qui fut aussi un looser magnifique et un personnage très attachant. Comme Titiou est un fille vraiment sympa, elle a accepté notre invitation et nous sommes ravies !

Alors, venez venez samedi 30 novembre, ce sera rudement bien !

Honoré et moi

À la suite du succès de son livre Délivrées ! Titiou Lecoq ne va pas bien. L’époque lui dicte de réussir, elle réussit. Mais pourquoi est-ce que cela ne la rend pas heureuse ?
Un jour, pour tromper la déprime, elle décide de visiter la maison d’Honoré de Balzac. Une rencontre s’opère. Une révélation également. Balzac, que Victor Hugo désignait comme « le travailleur puissant et jamais fatigué », n’est pas seulement ça. Il existe un Balzac intime, humain, fatigué, qu’on pourrait nommer le plus grand poissard de l’histoire littéraire. Et pour une société comme la nôtre, obsédée par l’idée de réussite, c’est un flamboyant contre-exemple. Alors, il devient son alter ego…

Honoré et moi par Titiou Lecoq, éditions L’iconoclaste, 256 pages, 18€

Extrait

« Il y a deux tartes à la crème concernant Balzac : il buvait trop de café et sa mère était une mégère hystérique. Cette dernière affirmation rejoint une règle plus ou moins implicite en littérature qui veut que les écrivains ont soit une enfance heureuse, soit une mère méchante. Or il se trouve que plusieurs lettres de Balzac dressent un portrait effroyable de sa mère. […] Balzac a alors 43 ans. Malgré les montagnes d’argent que lui ont rapportées ses succès littéraires, son statut de star de l’époque, son portrait dans les journaux, il faut dire les choses simplement : il est ruiné. […] Il lui faut donc un bouc-émissaire et sa mère semble toute désignée pour le rôle. Il écrit alors de longues lettres dans lesquelles il charge sa mère en racontant sa vie passée selon une nouvelle trame narrative. Quand on peut réécrire ses livres, pourquoi ne pas réécrire sa vie ? »

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq est féministe, romancière et essayiste. Elle a notamment publié Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale (Fayard, 2017 ; Le livre de poche, 2019) et Les Morues (Au diable vauvert, 2011 ; Le livre de poche, 2013). Elle collabore à plusieurs médias, dont Slate, et anime un blog, Girls and Geeks.

« Parce qu’il était fauché, parce qu’il a couru après l’amour et l’argent, parce qu’il finissait toujours par craquer et s’acheter le beau manteau de ses rêves, parce qu’il refusait d’accepter que certains aient une vie facile et pas lui, parce que, avec la “Comédie humaine”, il a parlé de nous, j’aime passionnément Balzac”.

En savoir plus

Sa bibliographie, en vrac…

Les morues(Au diable vauvert, 2011 ; Le livre de poche, 2013)

Libérées, le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale(Fayard, 2017 ; Le livre de poche, 2019)

La théorie de la tartine (Au diable vauvert, 2015 ; Le livre de poche, 2016)

Chroniques de la débrouille (Le livre de poche 2015) (paru chez Fayard sous le titre de Sans télé, on ressent davantage le froid, 2014)

Encyclopédie de la webculture (Robert Laffont 2011)

Kata Sutra, la vérité crue sur la vie sexuelle des filles (Jacob Duvernet 2009)