“Colette Magny” Dédicace de Yann Madé

Colette Magny était une chanteuse engagée et féministe, elle a côtoyé ou influencé tant d’artistes, de Mouloudji à Orelsan en passant par Olivia Ruiz, pourtant beaucoup semblent l’avoir oublié. Dans cette BD, Yann Madé, à travers le personnage de Pierrot, l’un de ses plus grands fans, a décidé de raconter qui elle était…

“Colette Magny, Les petites chansons communistes”, de Yann Madé, éd. Jarjille

Yann Madé

Dessinateur marseillais né en 1966, Yann Madé est un passionné de BD depuis son adolescence. Après un passage éclair en Ecole d’Art où il découvre que la bande dessinée n’a pas vraiment sa place, il se tourne vers l’animation socio-culturelle, une branche qui lui permet d’animer des ateliers de dessins. Il se relance bien plus tard dans les études d’Arts-plastiques, à Aix-En-Provence et, après le Capes et l’Agrégation, fonde le projet « Volcan Amadeus » avec lequel il organise des ateliers BD. Grâce à ce projet, Yann Madé auto-édite deux de ses albums : Faire danser le Golem et Encore Raté : Titre provisoire. Cher Moktar, écrit en réaction aux attentats de Charlie Hebdo, paraît chez un autre éditeur : La Boîte à Bulles.

“Sauvons le pain”, dédicace de Christian Rémésy

« Ce livre, je l’ai écrit pour les boulangers mais aussi pour vous tous, les consommateurs, afin que vous amorciez un nouveau dialogue constructif avec votre boulanger. »

Dans ce livre on découvre que :

  • La consommation de pain s’est effondrée : de 300 g dans les années 50, on est passé à 150 g dans les années 2000.
  • Un bon pain doit pouvoir être consommé plusieurs jours durant. S’il ne se conserve pas bien, il faut en changer.
  • La méthode de panification prônée par l’auteur reproduit la manière ancestrale de faire du pain.
  • Un pain au levain a besoin de très peu de sel pour exprimer son goût.
  • Le levain a des effets prébiotiques plus significatifs que les produits laitiers.
  • Il existe une grande diversité de graines…..

L’auteur Christian Rémésy

Christian Rémésy a été directeur de recherche en nutrition humaine à l’Inra. D’origine paysanne, il s’est battu toute sa vie pour promouvoir une alimentation préventive et une agriculture durable.

Le slogan est connu. « Mangez cinq fruits et légumes par jour ». Mais sait­-on qu’à l’origine il est le fruit du travail de recherche d’une équipe de l’Inra de Theix, dirigée par Christian Rémésy ? Dans les années 90, aucun scientifique ne travaillait sur le sujet. L’effet « santé » des produits végétaux : c’est Christian Rémésy !

Pionnier de la vulgarisation scientifique, il a ainsi joué le trublion dans ce monde, de surcroît à l’Inra. À l’heure où les scientifiques se penchaient sur les ruminants, lui, étudiait les fibres alimentaires !

À la palette de ses travaux, le chercheur, originaire de la région du Tarn, avait ajouté dans les années 2000 la touche des céréales. Ses recherches sur les apports nutritionnels de la farine de type 80 lui avaient permis de mettre au point la fabrication d’un pain « bon pour la santé » qui a acquis ses lettres de noblesse en étant inscrit au titre des recommandations portées par le PNNS, Programme national nutrition santé, en 2005.

Aujourd’hui, Christian Rémésy a tourné la page scientifique de la recherche. À la retraite, il se consacre désormais à l’écriture.
Après son ouvrage La Nutriécologie, qui défend une alimentation préventive et une agriculture durable, il reprend la plume aujourd’hui pour inviter boulangers et citoyens à opérer une révolution nutritionnelle du pain.

Dégustation-vente de pains de Myriam Poussou et Cécile Napora

Leurs pains, dont les recettes ont été créées par elles et Christian Rémésy, mettent en œuvre les préceptes du livre. 🙂