Victor del Arbol le 12 octobre à Vent Propice

L’association Vent Propice a invité l’écrivain espagnol Victor del Arbol  pour une rencontre à Vaour le 12 octobre à 20h30.

Le Tracteur Savant a le plaisir de s’associer à cette rencontre !
Si vous êtes assez rapides pour réserver, vous pourrez faire partie des quelques privilégiés à rencontrer cet auteur qui a reçu cette année le Grand prix de littérature policière !

victor1

La rencontre
L’association Vent propice a le très grand plaisir d’accueillir l’écrivain espagnol Victor del Arbol pour une rencontre autour de son dernier livre « Toutes les vagues de l’océan » (Actes Sud 2015) . La traduction de cette rencontre sera assurée par Elena Zayas.
La librairie Le tracteur savant s’associe à cette rencontre.

L’écrivain
« La perte de l’enfance et la différence entre la justice et la loi» sont des thèmes centraux pour Victor del Arbol.et c’est autour d’eux qu’il a en grande partie construit son œuvre littéraire.
Victor del Arbol est né à Barcelone en 1968. Après avoir étudié l’histoire, il travaille dans les services de police de la communauté autonome de Catalogne. Il amorce une carrière d’écrivain en 2006.

Les livres
« Toutes les vagues de l’océan » Ce roman noir remarquablement construit déroule dans une vaste fresque la révolution russe, la guerre civile espagnole, les grandes utopies du XXe siècle et le destin d’une famille déchirée. Grand prix de littérature policière 2015.
• Du même auteur, ont paru dans la collection « Babel noir » « La Tristesse du samouraï »(2012, prix du polar européen 2012 du Point), « La Maison des chagrins » (2013)
__________________________________________________________________________
Les modalités pratiques
La librairie ‘‘Le tracteur savant’’ à St Antonin Noble Val assurera la vente des livres sur place.
Nous prolongerons la rencontre autour d’un verre : Vent propice se charge des boissons, apportez quelques en-cas salés !

L’accès à la soirée est libre mais le nombre de places étant limité il est préférable de réserver vos places par mail à vent.propice@free.fr ou par téléphone au 05 63 49 91 03.

front_cover_large   Grand Prix de Littérature Policière 2015

 del Arbol, Victor - La tristesse du Samourai     maison-chagrins-1401061-616x0

Jean Coladon et Guy Astoul en dédicace le samedi 8 août

Le samedi 8 août de 15h à 18h, venez rencontrer Jean Coladon et Guy Astoul au sujet de « Montauban flamboyante et rebelle ».

003146239

Ce livre se présente sous la forme d’une promenade historique illustrée de 130 aquarelles de Jean COLADON dont certaines sur double page, accompagnées de textes de Guy ASTOUL relatant la naissance et la vie industrielle et culturelle de la ville rose.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les auteurs :

Après avoir fait des études à l’école des Arts Appliqués de Paris et vécu une trentaine d’années en tant que graphiste publicitaire, Jean Coladon rejoint le Tarn-et-Garonne en 1982.

Guy Astoul, docteur en histoire,  passionné de la vie locale, il nous raconte l’histoire de la ville telle qu’elle apparaît à travers ses monuments, ses maisons, ses escaliers, ses cours et ses rues.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Caractéristiques de l’ouvrage :

Ouvrage grand format à l’italienne : fermé 245 x 280, ouvert 245 x 560
80 pages quadri sous couverture cartonnée, dos carré, cousu.
Imprimé en France par Grapho 12 Villefranche-de-Rouergue.
Edition Compagnie des Ecrivains de Tarn-et-Garonne, 48 euros

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Retour sur la semaine des illustrateurs

Du  22 au 26 juillet, c’était la semaine des illustrateurs au Tracteur Savant. Exposition de maquettes de livres dans la vitrine, ateliers jeune public, lecture découverte de livres jeunesse, rencontres et dédicaces, tout une palette pour mettre l’accent sur le talent des illustrateurs d’aujourd’hui.

Retour en images…

IMG_20150723_170800  IMG_20150527_142423 IMG_20150723_170739

Réalisation de beaux papertoys (jouets de papier) « Georges » et « Robots » les 23 et 24 juillet.

IMG_20150722_164822 Lecture de livres jeunesse le 22 juillet. « La valise rose » de Susie Morgenstern a eu un franc succès…

IMG_20150725_144723  Couv_238826  IMG_20150725_151309

 

Rencontre et dédicaces dessinées d’Eric Puech ont été appréciées.

IMG_20150726_110010   Un public enthousiaste devant Yannick Robert, dit Bob et Arnaud RoiIMG_20150726_121326

Des pops-up personnalisés pour les fans d’Arnaud Roi !

IMG_20150726_115648

 

IMG_20150726_115738

 

IMG_20150625_163317   IMG_20150625_163

 

Maquettes originales réalisées par Arnaud Roi pour le livre Animalia (ed. Milan).

 

 

 

 

Rencontre avec Arnaud Roi et Yannick Robert (Bob)

Arnaud Roi et Yannick Robert seront présents dimanche 26 devant la librairie pour vous rencontrer et dédicacer leurs chouettes ouvrages.

Notamment « Animalia » et « Paris », deux albums pop-up superbes, mais aussi le truculent « Les (vraies) histoires de l’art, le retour » et encore la BD « Je suis ton père ! »…

ANIMALIA-VOYAGE-ANIME-AU-PAYS-DES-ANIMAUX_ouvrage_popin  Animalia-y

 

11754805
Mais ce n’est pas tout : vous pourrez mettre, dans une ambiance conviviale, nos auteurs au défi et avoir le privilège de découvrir l’art ogre…

nouvelle_image__235208
Tout un programme, on vous dit !

5 juin, 18h30, conférence-projection sur les grottes ornées de Bornéo

Encore une date à marquer d’une pierre blanche !

Le 5 juin à 18h30, Luc-Henri FAGE, spéléologue, explorateur et réalisateur nous présentera ses fantastiques découvertes concernant les grottes ornées de Bornéo. Une présentation qui promet d’être passionnante.

Lieu : salle des congrès, Mairie de Saint-Antonin-Noble-Val, gratuit.

A l’issue de la conférence et de la projection, le livre « Bornéo, la mémoire des grottes  » sera en vente et pourra être dédicacé par Luc-Henri Fage.

Borneo_Memoire_des_grottes_couverture

Présentation de l’éditeur :

Bornéo, la mémoire des grottes est le témoignage d’une aventure hors du commun, racontée par les protagonistes eux-mêmes: la découverte exceptionnelle d’un art pariétal vieux de plus de 10000 ans qui éclaire les processus de peuplement entre Asie et Australie. Depuis 1988, mission après mission, se dessine le profil des populations anciennes de Bornéo, probablement apparentées aux Aborigènes d’Australie, et les relations particulières qu’elles ont tissées avec les cavernes en créant un art rupestre caractérisé par l’abondance de mains négatives: on en a dénombré près de 2000, qui permettent de proposer de nouvelles interprétations de ce motif universel. Cet ouvrage magnifiquement illustré nous fait découvrir la richesse, la complexité et l’ancienneté de cette région du monde aujourd’hui menacée.

LHFage_releves-GuaTewet_

Biographie de Luc-Henri Fage :

Luc-Henri Fage
Né trop tard dans un monde trop connu, Luc-Henri Fage trouve très jeune dans les gouffres des Monts du Vaucluse le frisson de l’exploration véritable… Une passion qui l’amène au bout du monde, dans une expédition de spéléologie au pays des Papous, il y a 30 ans cette année. C’est une triple découverte : les gouffres géants de Papouasie, la forêt primaire encore intacte et ses habitants… Utiisant une vieille caméra 16 mm, il ramène son premier film, qui sera le début d’une activité professionnelle où il conjugue son goût de l’aventure et son regard curieux des gens et des choses de ce vaste monde.
Suivent une série d’expéditions où il participe, caméra en main, : la descente du fleuve Congo et ses rapides démentiels, la traversée est-ouest de Bornéo, celle sud-nord de la Papouasie Indonésienne (La Mémoire des Brumes, livre chez Albin Michel et film pour Canal +)… mais aussi en Patagonie, en Afrique et en Chine. Plus de 15 films documentaires, où l’aventure et la science vont de pair.
C’est au cours du transect de Bornéo qu’il observe des dessins au charbons de bois dans une petite grotte, pile au centre de cette grande île, habitée par les Dayak et les Punans. La curiosité et l’envie d’en savoir plus le pousse à revenir avec un archéologue du CNRS, Jean-Michel Chazine. De 1992 à 2006, ils mènent des missions de reconnaissances dans les montagnes calcaires quasiment inacessibles, couvertes de jungle et les grottes de la partie indonésienne de Bornéo, appelée Kalimantan. C’est une « terre vierge » sur le plan archéologique, et ils découvrent au fil de 15 expéditions, les traces d’un peuple disparu de la Préhistoire, qui a produit des fresques étonnantes où la main négative est utilisée d’une façon étonnement complexe et unique au monde. Ce trésor de l’humanité est digne de figurer un jour au patrimoine mondial de l’Unesco, riche aujourd’hui de 38 grottes ornées de près de 2500 peintures préhistoriques, datées de plus de 13.000 ans. Soutenu par un Rolex Award et un financement de la National Geograpic Society, ils organisent en 2003 la première expédition franco-indonésienne qui entreprend les premières fouilles archéologiques dans la partie indonésienne de Bornéo. C’est cette aventure qui fait l’objet d’un film de 52 minutes, « Bornéo, la Mémoire des Grottes », diffusé sur ARTE. Suit en 2009 un beau livre éponyme, chez Fage Editions (son frère), traduit en anglais et en indonésien. Il est installé à Caylus depuis 8 ans, partant réglièrement en expédition, la dernière en octobre 2014, sur l’île de Sulawesi (Indonésie) où l’équipe découvre également une grotte ornée !

www.kalimanthrope.com
www.felis.fr

 

GuaTewet_from_Heli_L-H.Fage_2002

Orwell à la ferme

Rencontre le vendredi 30 janvier, de 18h à 19h30, Salle du Prieur, Mairie de Saint-Antonin-Noble-Val, entrée libre.

Conférence de Jean-Jacques Rosat, maître de conférences au Collège de France, spécialiste de George Orwell, suivie d’un débat.

A l’issue de la rencontre, un petit verre de l’amitié sera offert par Le Tracteur Savant !

64466George Orwell, Une vie en lettres. Correspondance (1903-1950)
Traduit de l’anglais par Bernard Hœpffner
Préface de Marie Hermann et Jean-Jacques Rosat
Agone, 2014

Où George Orwell a-t-il écrit Le quai de Wigan (son livre-reportage sur la classe ouvrière anglaise) et Hommage à la Catalogne (son livre-témoignage sur ses six mois de Guerre d’Espagne dans une milice révolutionnaire anti-franquiste) ? Dans le vieux cottage-épicerie sans confort d’un petit village isolé de la campagne anglaise, Wallington, où il s’est installé avec sa femme sitôt marié ; ils y élèvent des poules, des oies, une chèvre. Où a-t-il écrit 1984 ? Dans une ferme face à la mer, tout au bout de l’île de Jura, dans les Hébrides en Écosse ; il s’y est installé avec son fils de deux ans, après la mort de sa femme ; le premier voisin est à près de trois kilomètres, le téléphone et le magasin le plus proches, à plus de trente ; il plante, il sème, il pêche, il chasse ; il a quelques animaux : des vaches, un cochon, bientôt un cheval de trait.

N’en déplaise à ceux qui, dans le sillage de Jean-Claude Michéa, veulent voir dans ces choix de vie un trait de conservatisme ou, comme Jean-Pierre Martin, la marque d’une fuite hors de l’Histoire, cet enracinement dans la nature et dans la vie rurale n’est pas séparable chez Orwell de sa radicalité politique et du socialisme de l’homme ordinaire qui est le sien. Il ne partage ni l’idéalisation mensongère du monde pré-industriel où s’enferment les nostalgiques du passé, ni l’engouement fasciné pour la technique et la modernité dont se grisent certaines avant-gardes esthétiques et politiques. « J’ai en moi, écrit-il en 1936 à Henry Miller, une sorte d’attitude terre à terre solidement ancrée qui fait que je me sens mal à l’aise dès que je quitte ce monde ordinaire où l’herbe est verte, la pierre dure, etc. » Ce choix d’une vie libre et concrète est solidaire de son combat contre toutes les formes de domination qui désarment l’individu en le coupant de ses propres expériences, contre l’embrigadement et le contrôle des esprits, contre les manipulateurs du langage et de l’histoire.

La solidarité entre sa vie quotidienne, son combat politique et ses activités d’écrivain n’apparaît nulle part aussi bien que dans sa correspondance. En donnant à lire 269 lettres d’Orwell et 34 de son entourage, Une vie en lettres dessine sa vie, de l’internat de son enfance à l’hôpital où il est mort, en passant par Wigan et Wallington, l’Espagne et le Maroc, Londres et les Hébrides. S’y mêlent amitiés fidèles, amours pudiques, relations de travail, réflexions politiques lucides et grand sens de l’autodérision.

J.-J. Rosat

JJR_photo1

Jean-Jacques Rosat est maître de conférences au Collège de France (Paris), où il est principalement le collaborateur et l’éditeur du philosophe Jacques Bouveresse, avec qui il a publié un livre d’entretiens : Le philosophe et le réel [1998]. Depuis 2000, il dirige la collection ‘Banc d’essais’, aux éditions Agone (Marseille). Il y a fait paraître trois livres d’Orwell (À ma guise [2008] ; Écrits politique [2010] ; Une vie en lettres [2014]), deux ouvrages sur lui (John Newsinger, La politique selon Orwell [2006] ; James Conant, Orwell ou le pouvoir de la vérité [2012]), et il a co-dirigé un numéro de revue (« Orwell entre littérature et politique », Agone, no°45 [2011]). Il a lui-même écrit sur Orwell une dizaine d’articles et conférences qui sont réunis dans Chroniques orwelliennes (Publications du Collège de France, 2013 http://books.openedition.org/cdf/2067 ).

 

Editions Agone : http://agone.org/bancdessais/unevieenlettres

 

Sarah Turquety au Tracteur Savant

Un grand merci à Sarah Turquety qui est venue faire une lecture et présenter une nouvelle publication à laquelle elle a participé : la revue Bacchanales.

bacchanales

Cette revue, dont la thématique de ce dernier numéro est « la guerre et la paix » présente un panel de poètes contemporains, dont Sarah Turquety.

Les textes lus par Sarah Turquety sont le fruit d’un long travail d’élaboration, mûrement épuré.

Pour les livres-CD La Tresse et le Silence des pierres, Sarah a travaillé avec Ingrid Obled une électroacousticienne.

Vous pourrez retrouver ces écrits à la librairie.

sarah-tracteur

Sarah Turquety le 14 décembre au Tracteur Savant

 

Succès fou pour la soirée Vaches et Rhinocéros !

Le 6 décembre, plus de 60 personnes sont venus assister à la soirée proposée par Le Tracteur Savant, avec le soutien de l’association Mosaïque en Val.

Cette présentation de deux livres brillants sur l’histoire et l’archéologie africaine :  Le Rhinocéros d’or (dont la version poche est juste sortie) et Vols de vaches à Christol Cave, en présence de deux auteurs François-Xavier Fauvelle et François Bon a charmé l’auditoire.

L’érudition et la simplicité des deux historiens et archéologues, le jeu de questions réponses ont instauré une séance interactive et conviviale clôturée par un verre de l’amitié et suivie par des dédicaces pendant une heure et demie !

rhino2

 

Vaches et Rhinocéros à Saint-Antonin le 6 décembre

Le 6 décembre la librairie Le Tracteur Savant, avec le soutien de l’association Mosaïque en Val, propose une conférence-signature autour de deux livres brillants sur l’histoire et l’archéologie africaine :
Le Rhinocéros d’or (dont la version poche est juste sortie) et Vols de vaches à Christol Caveen présence de deux auteurs François-Xavier Fauvelle Aymar et François Bon.
Cette présentation voulue comme interactive aura lieu salle du Prieur, à la Mairie de Saint-Antonin-Noble-Val, de 18h à 19h30.  Entrée libre dans la limite des places disponibles.
affichette-rhino

Le Rhinocéros d’or

En 34 courts essais, le panorama fascinant d’une Afrique inconnue : l’Afrique médiévale des « siècles d’or ». L’un des rares spécialistes mondiaux de l’Afrique ancienne redécouvre un monde que l’on croyait à jamais perdu.

Si l’Afrique ancienne n’a pas d’écritures, elle a bien sûr une histoire depuis longtemps sous-estimée lorsqu’elle n’est pas simplement niée. À partir des traces laissées par des civilisations brillantes et les traditions orales. François-Xavier Fauvelle-Aymar reconstitue de manière captivante la richesse de ce continent retrouvé. En trente-quatre courts essais, Le Rhinocéros d’or  offre un panorama de l’Afrique subsaharienne du VIII ͤ au XV ͤ siècles.

Le Rhinocéros d’or a obtenu le Grand prix des Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2013.

Vols de vaches à Christol Cave

Vols de vaches à Christol Cave. Histoire critique d’une image rupestre d’Afrique du Sud par Jean-Loïc Le Quellec, François-Xavier Fauvelle-Aymar, François Bon, Publications de la Sorbonne, 2009. Et si les voleurs n’étaient pas ceux que l’on croit ? Pour la première fois, une image rupestre est ici considérée comme un document d’histoire sur la société qui l’a créée mais aussi sur celles qui l’ont interprétée.
François-Xavier Fauvelle-Aymar est historien et archéologue spécialiste de l’Afrique ancienne. Directeur de recherches au CNRS, directeur du laboratoire TRACES (université de Toulouse Jean-Jaurès), il a séjourné plusieurs années en Afrique du Sud et en Ethiopie. Dans ce dernier pays, il a dirigé le Centre Français d’Etudes Ethiopiennes et coordonné plusieurs programmes de recherche sur les domaines chrétien et musulman médiévaux. Il est aujourd’hui le co-directeur de la mission archéologique franco-marocaine à Sijilmâsa au Maroc. Le défi dans lequel il inscrit son travail consiste à penser le croisement des documentations écrites et archéologiques se rapportant au passé ancien de l’Afrique. Conscient que l’histoire de ce continent est toujours, en raison des lacunes documentaires, une histoire-problème, il a placé la question du récit historien au cœur de sa démarche. François-Xavier Fauvelle est l’auteur d’une centaine d’articles et d’une quinzaine d’ouvrages.

François Bon est professeur des universités à Toulouse en archéologie préhistorique. Il est également directeur de l’école doctorale. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’archéologie préhistorique, notamment Préhistoire. La fabrique de l’homme. Paris, Editions du Seuil, L’Aurignacien entre Mer et Océan, Paris, SPF.http://traces.univ-tlse2.fr/ accueil-traces/equipes-et- poles-de-recherche/smp3c- societes-et-milieux-des- populations-de-chasseurs- cueilleurs-collecteurs/bon- francois-47310.kjsp?STNAV=& RUBNAV=&RH=annuaire_traces