Simone Weil ou l’expérience de la nécessité

Rencontre avec Geneviève Azam et Françoise Valon, mardi 6 juin à 19h30 au Rial (Vaour)

La librairie Le Tracteur Savant est très heureuse de s’associer avec la librairie du Café Plùm à la rencontre organisée par Vent propice autour du livre Simone Weil ou l’expérience de la nécessité paru aux éditions Le Passager Clandestin. A cette occasion, Geneviève Azam, économiste, et Françoise Valon, philosophe présenteront  leur ouvrage et la pensée de la philosophe Simone Weil.

Philosophe, militante politique et résistante, Simone Weil [1909-1943]  fut en son temps une lanceuse d’alerte. Sa pensée, sa clairvoyance, ses propositions pour réformer la société sont plus que jamais d’actualité.

Le livre

Paru aux éditions « Le passager clandestin », dans la collection des précurseurs de la décroissance, le livre de Geneviève Azam et Françoise Valon présente l’apport de Simone Weil à la pensée politique de la décroissance.

Les auteures

Geneviève Azam, économiste, est membre du conseil scientifique d’Attac. Elle a été enseignante -chercheuse à l’université Toulouse Jean-Jaurès.
Françoise Valon, philosophe, a été professeur de philosophie politique à l’université Toulouse Jean-Jaurès

Qui était Simone Weil ?

Philosophe, mais aussi militante et syndicaliste, Simone Weil n’a eu de cesse de se confronter à la réalité de la société. S’opposant à l’industrialisme qui déracine les travailleurs, elle s’est rapidement montrée très critique à l’égard du progrès technique et des rapports de domination qu’il induit. Elle a décrit le fonctionnement des usines modernes dont elle a vécu directement les effets ; elle a opéré une vive critique de la rationalisation et de la division du travail ; et elle a également dénoncé de manière visionnaire les limites des ressources naturelles, et les dégâts liés à leur exploitation.

 

Infos pratiques

Vente des livres sur place.
La soirée se clôturera par un verre de l’amitié. Vent propice se charge des boissons. Apportez un petit en-cas !
Il est conseillé de réserver !

 

Rencontre avec Gaëlle Obiégly

Le vendredi 16 juin à 18h30

Nous avons la chance d’accueillir Gaëlle Obiégly pour la sortie de son dernier livre “N’être personne” aux éditions Verticales.

L’auteure nous présentera son principe d’écriture et nous lira des passages de son dernier roman.

A l’issue de la présentation, il sera possible de se faire dédicacer son livre et de partager un verre de l’amitié avec l’auteure.

Nous vous attendons nombreux pour cette rencontre littéraire le vendredi 16 juin à 18h30 à la librairie.

Le livre

Hôtesse d’accueil accidentellement enfermée un week-end entier dans les wc de son entreprise, la narratrice de N’être personne va endurer cette épreuve avec les moyens du bord (de la sagesse, du papier hygiénique, un stylo bic) en improvisant un cabinet d’écriture. Au gré de remémorations, apparemment chaotiques, elle se trouve peu à peu traversée par tous les âges de la vie.

« Je m’utilise comme si j’étais un instrument. De toute façon, je suis une toute petite partie d’un être immense et souvent je dis des conneries. C’est pour ça que je cherche à n’être personne. Ça me permet d’en dire moins. Ou plus, mais sans craindre pour ma réputation. »

 

L’auteure

Née en 1971 à Chartres, Gaëlle Obiégly a fait des études d’art puis de russe avant de publier son premier roman en 2000, Petite figurine en biscuit qui tourne sur elle-même dans sa boîte à musique chez L’Arpenteur, comme les romans suivants : Le Vingt-et-un août (2002), Gens de Beauce (2003), Faune (2005), La Nature (2007). Elle est également l’auteur de Petit éloge de la jalousie (Folio, 2007) et, pour la jeunesse, du livre Le coyote et la fée (Le baron perché, 2007). En 2011, elle a rejoint Verticales avec Le Musée des valeurs sentimentales. Elle collabore occasionnellement à des revues, notamment L’Impossible et Chroniques purple.

En savoir plus

http://www.telerama.fr/livres/n-etre-personne,152429.php

http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/02/02/gaelle-obiegly-travailleuse-clandestine_5073210_3260.html

http://www.editions-verticales.com/fiche_ouvrage.php?id=391&rubrique=3

 

 

Dédicace de Patrick Nieto dimanche 7 mai

L’auteur de “Toutes taxes comprises” vient nous rencontrer le 7 mai de 10h30 à 12h

Le livre : un polar qui fait la part belle à l’étude psychologique des personnages

Pierre-Henri Sennelier, proche collaborateur du président de la République, est abattu d’une balle dans la nuque dans sa résidence secondaire de Bruniquel, paisible village du Tarn-et-Garonne. Cambriolage ayant mal tourné, crime passionnel, crime politique ou exécution d’un contrat ? Le commissaire Lemoine du SRPJ de Toulouse mène l’enquête.
Entre une épouse adultère, un amant alcoolique et joueur de poker invétéré, une avocate mal dans sa peau ou un escroc à la taxe carbone, les personnages se succèdent au fil du récit, tout comme les meurtres qui se suivent et ne se ressemblent pas.
Mais les enquêteurs parviendront-ils à approcher la vérité face à un tueur machiavélique, maître dans l’art de brouiller les pistes ?

“Toutes taxes comprises” par Patrick Nieto, Editions Cairn, 336 pages, 13€

L’auteur

Originaire du sud-ouest de la France, Patrick Nieto, 54 ans, est commandant de police. Ses 30 années passées dans le domaine de l’investigation judiciaire et le traitement d’affaires sensibles lui ont permis d’acquérir une approche très fine des pratiques en vigueur dans son métier ainsi que des hommes et des femmes gravitant dans le milieu policier. Il est passionné de littérature asiatique et de polars.
Toutes taxes comprises est son premier roman.

 

En savoir plus : https://blacknovel1.wordpress.com/2017/03/12/toutes-taxes-comprises-de-patrick-nieto/

Rencontre avec FH Soulié le vendredi 21 avril

François-Henri Soulié nous fait le plaisir de nous présenter ses deux derniers livres qui viennent de paraître aux éditions du Masque et aux éditions 10/18. Venez partager avec nous ce moment de convivialité !

Cela se passera vendredi 21 avril à partir de 18h30 et FH Soulié nous fera le plaisir de nous lire des passages (sans rien “divulgâcher” comme disent les québecois !). Nous terminerons la rencontre par un verre de l’amitié, comme il se doit !

 

Un futur plus que parfait, ed. du Masque

Une Vénus datant de plus de 15 000 ans vient d’être découverte dans la grotte de Combéjac. Skander Corsaro, jeune journaliste fraîchement engagé au Courrier du Sud-Ouest, se rend au village de Mont-Rouquel, proche de la grotte, afin d’y faire un reportage sur le patrimoine historique du secteur.
Bâti sur un piton rocheux des contreforts du Massif Central, Mont-Rouquel est un de ces villages oubliés par la modernité. Le monde agricole y périclite sans espoir de retour. La plupart des habitants travaillent en ville. Retraités et chômeurs constituent l’essentiel de la population… Bref, au bout d’une journée, Skander Corsaro craint de mourir d’ennui au cours de son reportage.
Mais le lendemain, la disparition inquiétante d’une enfant du village est signalée. Skander, qui n’a jamais su se mêler de ce qui le regarde, décide de mener l’enquête… à sa façon.

La conspiration du Globe, co-écrit avec Thierry Bourcy, ed. 10/18

Londres, 1603. Dépêchés en secret par le Danemark pour conclure un accord avec la reine Élisabeth, les émissaires Rosencrantz et Guildenstern échappent de peu à un double meurtre. À la suite d’une méprise, l’assassin a frappé les acteurs qui jouaient leur rôle durant la représentation d’Hamlet. La troupe de l’éminent Shakespeare doit se soumettre à l’enquête tandis que la critique puritaine se déchaine contre le théâtre du Globe. Devant la menace d’une crise diplomatique, la reine décide de faire appel au capitaine Kassov, qui s’était illustré en résolvant le meurtre d’une autre figure shakespearienne : le prince Tycho Brahé…

L’auteur François-Henri Soulié

«L’état civil dira que je suis né le 28 avril 1953, mais c’est faux. Je suis né en 1960, à l’âge de sept ans lorsque j’ai joué dans « La vie est un songe » de Pedro Calderon. J’ai compris alors qu’il existait un monde où l’on souffrait pour le plaisir du jeu et où les morts faisaient semblant d’être morts. Depuis lors, la fiction et particulièrement le théâtre, sont la seule patrie où je me reconnaisse chez moi. J’ai donc appris à jouer la comédie, j’ai réalisé des films, j’ai écrit des dialogues, des romans, des nouvelles et inventé de nombreux personnages. J’ai aussi fait des costumes, des décors, et des scénographies de musées… »

“Le potager d’Alena” de Sophie Vissière

Exposition du 8 au 23 avril 2017

Présentation des originaux du livre de Sophie Vissière “Le Potager d’Alena” aux éditions Hélium.

Vernissage le samedi 8 avril à 18h30, en présence de l’artiste.

Atelier “Légumes de saison” le samedi 8 avril de 15h à 17h

A la médiathèque Amélie Galup, notre partenaire pour cet événement.

Fabrication d’un livre d’artiste au pochoir. Chaque enfant repart avec sa création.

C’est à partir de 6 ans, c’est gratuit mais le nombre de places est limité… Réservation obligatoire au 05 63 68 22 34 !

 

Rencontre et dédicaces le dimanche 9 avril de 10h30 à 12h

Le livre

Le Potager d’Alena de Sophie Vissière, aux éditions Hélium

Ce matin, comme tous les matins, pour aller à l’école, je passe avec maman devant un champ en friche…

Quelle n’est pas la surprise de la petite narratrice lorsqu’elle retrouve, quelques jours plus tard, ce même champ labouré ! Au fur et à mesure de l’année, on découvre alternativement l’évolution du champ et les gestes d’Alena, l’agricultrice.

Une mise en page élégante présente les plans larges du potager changeant, et ceux rapprochés du travail d’Alena. Avec un texte délicat, sobre et musical, cet album sensibilise les plus jeunes au travail de la terre.
À partir de 4 ans, 14,50€.

Quelques critiques concernant l’album

http://www.telerama.fr/divers/le-potager-d-alena-sophie-vissieres,154648.php

https://www.soupedelespace.fr/leblog/le-potager-dalena-sophie-vissiere/

L’auteure

Sophie Vissière dessine, et beaucoup, et avec passion. L’illustratrice graphiste toulousaine née en 1986, a été formée en arts appliqués à Toulouse, avant de parfaire sa formation de l’autre côté des Pyrénées. Elle expérimente aujourd’hui encore dans sa pratique quotidienne du dessin, le plaisir émancipateur de l’image – pour reprendre le titre de l’un de ses travaux théoriques.

http://www.crl-midipyrenees.fr/annuaire/auteurs/vissiere-sophie/

Rencontre avec Mohamed Nedali

Rencontre samedi 1er avril à 19h30

L’association Vent Propice, en partenariat avec la librairie Le Tracteur savant, a le plaisir d’accueillir Mohamed Nedali le samedi 1er avril à 19h30 au Rial (Vaour). Au retour du salon du livre de Paris où le Maroc est pour la première fois pays invité d’honneur, l’écrivain marocain passera un peu de temps avec nous pour nous parler de son œuvre.

L’auteur

Longtemps professeur de français près de Marrakech, Mohamed Nedali se consacre désormais entièrement à l’écriture. A travers ses livres, il dresse un portrait sans concession de son pays très éloigné d’un paradis touristique et il livre une approche vécue de la réalité sociale.

Les livres

Quelques uns de ses livres publiés aux éditions de L’aube :

Plan d’accès pour Le Rial

Vernissage de l’exposition Bestioles, insectes de papier

Vendredi 24 mars à 18h30 en présence de l’auteure

Oui, c’est bien vendredi 24 mars à 18h30 que nous aurons la chance d’accueillir l’exposition “Bestioles, insectes de papier”, en lien avec  “Crazy Insectes”, livre de loisirs créatifs (ed. Milan). Un ouvrage de Camille Baladi qui permet de se familiariser avec les petites bêtes (gendarme, coccinelle, grand capricorne…) et fabriquer des insectes de papier !

Lors de cette exposition, les maquettes originales et grand format seront présentées, un peu à la manière d’un cabinet de curiosités. L’exposition est présentée jusqu’au 7 avril. Elle ira ensuite à la Médiathèque de St Antonin.

L’auteure

Camille est ingénieure papier et réalise la conception de livres à systèmes pour différents éditeurs (Le Seuil Jeunesse, Hatier, Hachette, Milan, etc). Maquettiste depuis plusieurs années, d’abord en agence de communication puis en presse à Paris, elle travaille désormais au service de l’édition, notamment jeunesse après s’être initiée aux pop up en Belgique. Passionnée par les papiers, les mouvements, elle conçoit tous types de systèmes, de la simple tirette aux pliages les plus élaborés…

Pour en savoir plus : http://www.upupup3d.com/#/upupup

Le livre

Crazy Insectes, de Camille Baladi, Editions Milan, 11.90€.

Crazy insectes, ce sont 8 insectes à assembler pièce à pièce, comme un puzzle. 8 réalisations en 19 feuillets, des formes prédécoupées pour faciliter l’assemblage : on extrait la forme, on colle aux endroits indiqués (zone grisées) dans un ordre préétabli, et le tour est joué. Un livre-jeu pour aller plus loin : des explications sur les assemblages à faire, de petits textes documentaires sur les insectes à monter, un “cherche et trouve” en pleine nature pour s’amuser à la fin ! Le petit plus : on garde les feuillets, on utilise les formes évidées comme pochoirs pour créer des insectes rigolos. Parmi les insectes à créer : la coccinelle, l’abeille domestique, la blatte…

Sauvagerie et Civilisation, une histoire politique de Victor de l’Aveyron

Rencontre avec Jean-Luc Chappey, le vendredi 17 mars à 18h30

Jean-Luc Chappey, maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, vient nous présenter son nouveau livre fort documenté et passionnant.

La rencontre sera suivie d’un verre de l’amitié.

Le livre

Victor, l’enfant sauvage capturé dans les forêts d’Aveyron en 1799, a suscité l’intense curiosité de ses contemporains. François Truffaut en a tiré un film célèbre, faisant du face-à-face entre Victor et son précepteur, Itard, une scène fondatrice de toute situation pédagogique. Aujourd’hui encore, son histoire fascine.
Mais la légende a trop souvent fait disparaître le contexte de sa découverte. Renouant les fils d’une histoire politique et sociale, Jean-Luc Chappey en livre un récit exemplaire. Il restitue ainsi le choc qu’elle produisit dans une société bouleversée par la Révolution française mais convaincue des progrès de la civilisation face à la sauvagerie. L’histoire de l’enfant sauvage, depuis son succès public jusqu’à sa fin misérable et obscure, révèle une page d’histoire, le passage de la République à l’Empire, et l’abandon des idéaux de progrès que les savants avaient su, un temps, incarner.

Sauvagerie et civilisation, éditions Fayard, 20.90€

L’auteur

Jean-Luc Chappey est maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, auteur de plusieurs ouvrages sur la Révolution et l’Empire, en particulier La Société des observateurs de l’homme (1799-1804). Des anthropologues au temps de Bonaparte (Paris, Société des Études robespierristes, 2002).

Sur la révolution syrienne

Rencontre avec La Lenteur et des insurgés syriens

A l’occasion de la sortie de “Sur la révolution syrienne”, nous vous proposons avec les éditions La Lenteur une présentation de cet ouvrage et une rencontre avec des insurgés syriens ayant participé à ce livre.

A l’issue de la rencontre, une soirée au Trabendo vous est proposée.

Présentation

Les éditions La Lenteur publient ces jours-ci un livre en forme de mise au point sur les événements qui ont embrasé la Syrie depuis 2011, avec des répercussions mondiales : interviews, témoignages, récits d’engagements citoyens et insurrectionnels, analyses des enjeux géopolitiques… Les textes réunis sont extraits aussi bien de blogs et de grands titres de la presse que de brochures ou journaux militants.
A l’heure où plusieurs candidats de premier plan à l’élection présidentielle affichent leur mansuétude pour (voire leur soutien à) Bachar al-Assad et Vladimir Poutine, il s’agit de faire pièce à la désinformation insistante qui nie qu’un soulèvement civil à caractère révolutionnaire a (aussi) au lieu en Syrie.

Extrait

« La terreur de 1982 a fait taire les Syriens jusqu’en 2011, moment qui coïncide avec l’apparition d’une nouvelle génération qui n’avait pas vécu cette terreur. En torturant des enfants à mort, en organisant une gigantesque campagne de viols, en forçant les soldats à tirer quotidiennement sur leurs concitoyens sans armes, le régime a provoqué une guerre. Le plus triste, c’est que bien qu’elle ait détruit la Syrie, rendu la moitié de la population sans abri et causé un demi-million de morts, cette stratégie semble avoir fonctionné puisque les djihadistes internationaux sont désormais de la partie, de nombreux autres pays s’en mêlent et tout le monde tourne le dos aux revendications démocratiques initialement portées par la population. Et nombre de gens – y compris à l’Ouest – se rangent à l’idée, qu’ils avaient peut-être déjà avant, que pour des raisons de « stabilité », il vaut mieux pactiser avec ce tyran bien rasé et encravaté. Il représenterait soi-disant un « moindre mal » par rapport aux djihadistes barbus qui veulent nous tuer, nous autres Occidentaux. Tous les autres sont ignorés : les démocrates, les communautés autogérées, les conseils locaux. » (extrait d’une interview de Leïla al-Shami et Robin Yassin-Kassab au printemps 2016 : « Il y a une résistance démocratique en Syrie et personne ne la soutient », premier texte du livre)

Sur la révolution syrienne, éditions La Lenteur, 144p., 10€.