Quelques coups de Tracteur de l’été

Ouf, ça fait moins mal que les coups de soleil, voire même ça fait du bien ! 🙂

Littérature

Découvrez une communauté de doux dingues, âgés et marginaux…

Un roman subtil et poétique.

“Il pleuvait des oiseaux” de Jocelyne Saucier,
ed. Folio,
7.50€

Nous sommes ravies que ce titre sorte au format poche. Avec “La vraie vie” vous allez être happé.e. C’est violent, c’est fort et ça secoue !

“La vraie vie” d’Adeline Dieudonné,
Ed. Le livre de poche,
7.40€

Polar

Berthe alias Mamie Luger, 102 ans : délirante, féministe. qui n’a jamais hésité à utiliser son arme pour se défendre et régler ses comptes se retrouve en garde à vue…

Un polar drôle, plein de tendresse avec des dialogues qui rappellent ceux d’un certain Audiard !

“Mamie Luger” de Benoît Philippon,
Ed. Le livre de poche,
7.90€

Claire Raphaël est ingénieure de la police scientifique. Elle signe ici un premier roman où l’héroïne, Alice, est spécialiste de la balistique et participe à une enquête sur un tueur de femmes militantes.

Un roman incisif, à la verve tour à tour directe ou poétique qui vous embarquera au cœur de l’enquête.

“Les militantes” de Claire Raphaël,
Ed. du Rouergue, 18€

Soyez tout de suite averti.e : vous ne pourrez pas le lâcher !

L’histoire ? Une jeune femme est persuadée que son voisin est un asssassin. Oui, mais voilà, il y a quelques années, elle a accusé à tort une étudiante d’être une tueuse. Que vaut sa parole dorénavant ?

C’est efficace en diable et ça se dévore !

“Vis-à-vis” de Peter Swanson,
Ed. Gallmeister,
23,80€

Enfin, il sort en poche ! Voici un thriller ultra documenté sur Tchernobyl dont l’intrigue vous scotchera. Prêt.e ?

De bonnes raisons de mourir” de Morgan Audic,
Ed. Le livre de poche,
8.90€

BD

Une BD magnifique, poignante et sensible sur l’exil et le sort réservé aux migrants.

“Les ombres” vous hantera longtemps.

“Les ombres” par Zabus et Hippolyte,
Ed. Dargaud,
18€

Françoise a une cinquantaine d’années. Peu considérée par la société et les siens, elle va se plonger, à son corps défendant, dans la passion du jardinage.

C’est une BD intimiste sur une renaissance personnelle via le passage par la terre. C’est doux et ça fait du bien.

“Le jardin de Rose” d’Hervé Duphot,
Ed. Delcourt, 17.50€

Si le bloubiboulga, ça vous parle, si vous vous êtes vautré.e sur des poires, alors, ce livre est fait pour vous !

Vous vous rappellerez qu’avant, les parents fumaient dans la voiture et que les vieux buvaient de la chicorée…

C’était mieux avant” de Soledad Bravi et Hervé Epervier,
Ed. Rue de Sèvres, 10.50€

Littérature jeunesse

Bernard s’efforce de ressembler aux autres lapins mais au fond, son rêve est tout autre : c’est un lapin disco et il est bien décidé à se montrer tel qu’il est vraiment !

Un très bel album drôle et léger sur la différence et l’affirmation de soi.

“N’oublie pas ton rêve” de Simon Philip et Kate Hindley,
Ed. Little Urban, 13.50€

Suivez de près la course complètement folle de la route du lait grenadine avec ses participants aussi déjantés que leurs véhicules.

Actions, péripéties, suspens, humour et poésie sont au cœur de cet album magnifique et plein de couleurs.

“La route du lait grenadine” par Alex Cousseau et Charles Dutertre,
ed. du Rouergue, 16€

Un moment aérien, un instant suspendu, telle est la sieste, pour le bonheur des petits et grands !

Album poétique et empli de rêverie, supporté par des illustrations délicates et esthétiques.

“La sieste” de Stéphanie Demasse-Pottier,
Ed. L’étagère du bas, 13.20€

Quelle merveille que cet album dessiné avec du sable. Cela donne un grain onirique très particulier et un charme désuet aux images.

Le sujet est très original : une petite fille cauchemarde. Elle est atteinte du syndrome d’Alice au pays des merveilles, assez courant chez les enfants.

Un album à feuilleter et refeuilleter encore !

“Dans mon petit monde” de Sandrine Bonini et Elodie Bouédec,
Ed. Grasset Jeunesse, 15.20€

Nos coups de Tracteur du moment !

Documentaires

À travers six sujets traités dans six chapitres courts, variés et percutants, ce livre n’a qu’un objectif : faire aimer son corps et tous les corps !

L’objectif est largement atteint : à lire par toutes les adolescent.e.s et les adultes !

“Ceci est mon corps”,
ed. Causette & Rageot
14.90€

Que l’on ait envie de devenir bergère ou de changer de vie, ce livre interroge la mutation de vie, avec ses bonheurs et ses aléas. C’est frais et instructif sur le (dys)fonctionnement de l’agriculture en France.

“Il était une bergère” par Yves Deloison et Stéphanie Maubé,
ed. du Rouergue,
18.80€

Cuisine

Pendant le confinement, nous avons eu le temps de cuisiner… On a pu tester PLEIN de recettes de ce livre. Verdict infernal : elles sont toutes bonnes ! 😀
Des recettes pour tous les goûts et toutes les papilles…
“Le cookie de nos rêves” de Déborah Dupont-Daguet et Géraldine Martens,
ed. First,
18.95€

Littérature

L’auteur nous conte, par rubriques, son enfance et surtout les péripéties de son père, pêcheur amoureux des carpes et homme fantasque : il est même capable de vendre des aspirateurs dans des lieux sans électricité ! Un vrai bonheur de lecture.

“Comment j’ai rencontré les poissons” d’Ota Pavel
ed. Folio,
8€

Deux naufragés de l’existence vont retrouver de l’apaisement le temps d’une journée et une nuit.
Une lecture comme un moment de grâce !
“Plus haut que la mer” de Francesca Melandri,
Ed. Folio,
7.50€

En voulant chasser le cerf, Landreaux Iron, Indien Ojibwé, vise l’animal et tire. Et tandis que l’animal continue de courir, sous ses yeux, un enfant s’effondre…
Tel est la genèse terrible de ce roman de Louise Erdrich. S’inspirant d’une histoire réelle que sa mère indienne lui a raconté, l’autrice nous baigne le lecteur dans une langue imagée et saisissante.
“LaRose” de Louise Erdrich,
Ed. Le Live de Poche,
8.70€

Littérature jeunesse

Quels sont donc les ingrédients nécessaires pour réaliser un lapin aux carottes ?
Il vous faut un lapin, des carottes et une grande casserole.
Mais… les choses vont se compliquer et on découvrira une recette pas VRAIMENT comme les autres…

“Comment cuisiner les lapins” de Michaël Escoffier et Manon Gauthier,
Ed. Kaléidoscope,
13€

Jules, le souriceau, vivait bien tranquillement dans son terrier. Jusqu’au jour où sa vie va basculer…

Une histoire touchante à dévorer à tout âge !

“Jules et le renard” de Joe Todd-Stanton,
éditions L’Ecole des Loisirs,
12.20€

Dans la famille Merlin, tout le monde a un don. Tous, SAUF Philibert, plus doué pour les bêtises que pour les prouesses !
Mais au fil du roman, Philibert va découvrir qu’il n’est pas vraiment sans talent…
Avec ce roman, Glawdys Constant aborde avec finesse les thèmes de la famille, de l’acceptation de soi, de l’entraide.

Philibert Merlin, apprenti enchanteur” de Gwladys Constant,
Ed. du Rouergue,
9.50€

A la lecture de cette BD, on rêve tous d’avoir une grand-mère avec des semelles compensées et des tenues léopards !
En adaptant le roman de Roald Dahl, Pénélope Bagieu parvient à insuffler sa propre interprétation, sans trahison.
Pari réussi.

“Sacrées sorcières” de Roald Dahl et Pénélope Bagieu,
ed. Gallimard BD,
23.90€

Nos coups de tracteur du moment

Littérature

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins d’Alejandro Palomas

Un roman tendre et sensible, un peu fantasque, qui fait du bien.

Ed. du Cherche Midi, 20€

Vanda de Marion Brunet

Vanda est paumée. Elle vit avec son fils dans un cabanon au bord de l’eau. Elle vit mal, elle vit fort, elle aime son fils plus que tout. Un roman tenu du début à la fin et écrit comme une urgence.

Ed. Albin Michel, 18€

Croire aux fauves de Nastassja Martin

Nastassja Martin est anthropologue. Elle étudie les populations animistes arctiques. En 2015, elle est attaquée par un ours. Elle nous raconte sa relation à cette blessure, ce traumatisme qui est aussi une ouverture à la pensée de l’autre. Fascinant.

Ed. Verticales, 12.50€

Un petit boulot de Ian Levison

Sur fond de crise sociale aux Etats-Unis, un roman cynique et très drôle : quelle belle reconversion de devenir tueur à gages !

Ed. Liana Levi, 9.50€


Nirliit de Julia Léveillé-Trudel

A partir d’un sujet dur et étonnant, à savoir la vie dans un village inuit, Nirliit réussit à nous embarquer loin, très loin de l’exotisme qu’il pourrait susciter mais très près des humains et cela sans aucun jugement, sans aucun relent colonialiste, “juste” avec un œil d’écrivaine.

Ed. Folio, 6.90€

Polar

La deuxième femme de Louise Mey

Gros coup de cœur pour ce roman subtil sur l’emprise psychologique. Louise Mey réussit le tour de force de nous faire entrer dans la tête de l’héroïne. Sans jugement.

C’est très fort.

Ed. du Masque, 20€

115 de Benoît Séverac

Plus qu’un polar, une rencontre avec des indésirables, des réflexions sur ce qu’est “faire le bien”, un cheminement non-manichéen des individus qui ne peut laisser indifférent.

Ed. Pocket, 6.95€

L’ombre de la Baleine de Camilla Grebe

Une ambiance scandinave, des personnages humains et cabossés, une tension maintenue tout le long de ce polar qui tient en haleine.


Ed. Le livre de poche, 8.40€

Doux comme la mort de Laurent Guillaume

Sur fond géopolitique, ce thriller sous forme de poupées russes, au rythme haletant, vous captivera.

Ed. La Manufacture de livres, 19.90€

Bande dessinée

Thérapie de groupe de Manu Larcenet

Tout l’art de Larcenet réside dans son auto-dérision qui l’accompagne dans cette BD. C’est parfois grinçant, c’est parfois émouvant, mais on rit avec lui.


Ed. Dargaud, 15€

Pucelle de Florence Dupré La Tour

Florence Dupré La Tour nous raconte son enfance. C’est incroyable, c’est bien vu, c’est grinçant et c’est très fort !

Ed. Dargaud, 19.99€, à paraître

Littérature ados

Premier arrêt avant l’avenir de Jo Witek

Pierre, brillant bachelier va découvrir la liberté loin de son village natal…

Un merveilleux roman d’apprentissage.

Ed. Actes Sud junior, 14.90€

Si l’on me tend l’oreille d’Hélène Vignal

​Ce roman, à travers ses paysages imaginaires et ses solides amitiés, sèmera la révolte dans l’esprit des plus petits et la réveillera dans l’esprit des plus grands!

Ed. du Rouergue, 14.50€

Essais

Le regard féminin, une révolution à l’écran par Iris Brey

​Cet essai interroge la manière de représenter les femmes à l’écran d’un point de vue autant esthétique/cinématographique que politique et ouvre de nouvelles façons de faire du cinéma et de représenter le désir à l’écran sans être normative ni injonctive.

Ed. de l’Olivier, 16€

Chez soi, une odyssée de l’espace domestique de Mona Chollet

​Mona Chollet se fait la porte-parole des casanier.e.s en interrogeant l’espace domestique sous des angles aussi nombreux que riches (politique, écologique, sociologique, architectural, spatial, temporel). Il en résulte un essai brillant et accessible qui permet de s’approprier l’espace sans culpabiliser!

Ed. La Découverte, 11€

Dans la remorque du Tracteur…

Une sélection d’ouvrages pour petits et grands…!

Dans la remorque du Tracteur…, il y a un album dont on adore l’humour et les illustrations ! 😃

J’en rêvais depuis longtemps d’Olivier Tallec, ed. ACTES SUD junior.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la remorque du Tracteur…, il y a un album drôle et plein de philosophie !

Vous allez adorer ces animaux croqués par Antonin Louchard. IRRESISTIBLE ! ❤️😃

Pas de cadeau pour les bêtes de Paul Martin et Antonin Louchard, ed. Seuil Jeunesse.

 

Dans la remorque du Tracteur… il y a un livre doux et poétique qui donne envie de faire des câlins ! ❤️

Dans la boutique de Madame Nou de Jo Witek et Nathalie Choux, ACTES SUD junior.

 

Dans la remorque du Tracteur…, il y a Un roman percutant, avec une héroïne attachante, au style haletant avec de la personnalité. On a adoré ! ❤️

La vraie vie d’Adeline Dieudonné, Éditions de L’Iconoclaste.

 

Dans la remorque du Tracteur… il y a les mystères d’un village un peu particulier !
Mille détails à observer dans ce petit album délicieux, joli comme un conte de Noël… ❤️

Le village sens dessus dessous de Michaël Rivière, éditions Hélium.

 

Dans la remorque du Tracteur, il y a … la brigade du silence qui n’aime pas les bruyants tracteurs mais nous on adôôôre la brigade du silence ! Un univers imaginatif et plein de fantaisie qui apportera des réponses à vos tracas quotidiens. 😉❤️
La brigade du silence d’Alex Cousseau et Charles Dutertre, Éditions du Rouergue Jeunesse

Exceptionnel, venez rencontrer David Diop !

Samedi 24 novembre à 18h30 au Bazart

Il s’agit d’un livre de la rentrée littéraire qui a été particulièrement remarqué. Prix Goncourt des lycéens, “Frère d’âme” de David Diop a été notre coup de Tracteur de cette rentrée ! Il met en scène deux tirailleurs sénégalais pendant la 1ère guerre mondiale. Il s’agit d’un livre époustouflant, dont l’écriture incantatoire vous entraîne dans la folie du narrateur. Folie autorisée, folie inacceptable, horreur de ces jeunes gens jetés comme chair à canon, ce roman incarne la guerre, incarne la vie de ces hommes oubliés.

Chose exceptionnelle, nous vous proposons de rencontrer David Diop samedi 24 novembre à 18h30.

La rencontre aura lieu à la mairie (Salle des Congrès au rdc) de Saint-Antonin-Noble-Val et sera suivie d’un verre de l’amitié.

Frère d’âme

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

“Frère d’âme” est publié aux éditions du Seuil.

176 pages, paru le 16/08/18, 17€.

David Diop

 Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférences en littérature du XVIIIe siècle à l’université de Pau, spécialiste des représentations européennes de l’Afrique et de l’Africain au siècle des Lumières. Il est l’auteur d’un premier roman paru en 2012 à L’Harmattan, 1889. L’attraction universelle.

Dans la presse

Gladys Marivat Le Monde des Livres
“Et c’est bien le sens, en creux, de ce formidable roman sur la Grande Guerre, qui rappelle que les histoires seront toujours une ressource pour l’homme. ”

Tahar Ben Jelloun Le Point
“Ce roman est une merveille. Écrit dans un style simple, presque naïf, mais étonnant, il nous raconte la tragédie des tranchées avec une délicatesse émouvante.”

Sylvie Tanette Les Inrocks
“Un questionnement philosophique sur la trahison et la loyauté. Mais aussi un texte sur l’émigration, un voyage dans l’âme écrasée de chagrin de celui qui choisit de partir, et une magnifique parabole sur l’impossibilité du retour.”

Nathalie Crom Télérama
“A travers la dérive confessée de son narrateur, Frère d’âme, roman humaniste et éprouvant, interroge l’illusoire légitimité de la violence, les séquelles psychologiques et surtout morales du basculement dans la férocité. Des questionnements que la voix si incarnée d’Alfa investit d’une intimité, d’une intériorité poignantes.”

Frédérique Roussel Libération
“[Un] texte d’une puissance déchirante…”

Que Lire ? Livres Hebdo
“Ce texte puissant, hypnotique et ténébreux nous emporte comme une tornade. […] Epoustouflant !”

Jérôme Garcin L’Obs
“[…] une langue obsédante, chantante, gorgée de métaphores et d’allégories.”

Mediapart
“Parmi les innombrables parutions de cette rentrée littéraire, le roman de David Diop marque d’ores et déjà notre présent par sa splendeur et la force de sa proposition.”

Elisabeth Barillé Le Figaro Magazine
“L’auteur n’oppose jamais les bons aux méchants, les Blancs aux Noirs, l’innocence au crime, la trahison à l’amitié, il les mêle dans un même chant, troublant ­d’humanité.”

Muriel Steinmetz L’Humanité
“[…] un style puissamment rythmé, en même temps classique et moderne, semé d’images fortes et parlantes.”

Baptiste Liger Lire
“Au-delà de la réflexion sur la violence et l’amitié absolue, Frère d’âme interroge sur les rapports ambigus entre la France et l’Afrique coloniale, à la fois si éloignées et pourtant si proches.”

En savoir plus

La Grande Librairie

https://next.liberation.fr/livres/2018/09/21/la-grande-guerre-d-un-tiraille-senegalais_1680333

https://www.lemonde.fr/livres/article/2018/09/13/david-diop-subvertit-le-centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale_5354283_3260.html

http://enfinlivre.blog.lemonde.fr/2018/09/19/david-diop-frere-dame/

 

David DIOP vient nous rendre visite le 24 novembre !

Nous avions eu le coup de cœur pour “Frère d’âme” aux éditions du Seuil et David Diop avait tout de suite répondu présent pour une rencontre. La date arrêtée est le 24 novembre.

Nous sommes heureuses de savoir que, depuis, “Frère d’âme” remporte l’adhésion des jurys des prix de l’automne : il est en lice pour les Prix Goncourt et Prix Goncourt des lycéens, le Prix Femina, le Prix Médicis,  les Prix Renaudot et Renaudot des Lycéens, le Prix Révélations de la SGDL [Société des Gens de Lettres], le Prix Malraux, le Prix Patrimoines/BPE, le Prix des lecteurs de l’Escale du Livre ainsi que le Prix du Style. (source : Actualitté)

Mais le Prix que David Diop convoite le plus c’est celui du Tracteur Savant ! 

Rencontre exceptionnelle avec Stéphane Servant !

Nous avions adoré SIRIUS et nous rêvions d’organiser un événement autour de ce livre et de Stéphane Servant.

Notre rêve va devenir réalité le 28 septembre prochain et nous vous invitons à le partager avec nous !

La rencontre… dans une grotte

Pour un livre qui nous avait frappé autant, on souhaitait une rencontre atypique. Alors, avec nos amis de La Caverne, nous vous invitons vendredi 28 septembre à partir de 18h30 pour une rencontre en musique. Questions par François-Henri Soulié, lecture d’extraits par Stéphane Servant et en musique par Jean-Marc Parayre seront au programme, tout ceci dans une grotte !

Le livre

Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d’élever Kid. Entre leurs expéditions pour trouver de la nourriture et les leçons données au petit garçon, le temps s’écoule doucement… jusqu’au jour où le mystérieux passé d’Avril les jette brutalement sur la route. Il leur faut maintenant survivre sur une terre stérile pleine de dangers. Stéphane Servant, avec tout son talent de conteur, nous plonge dans un univers post-apocalyptique aussi fascinant que vénéneux. Une lecture addictive !

Le livre édité aux éditions du Rouergue a reçu le Prix Sorcières, catégorie Carrément passionnant maxi et le Prix Chapitre Nature 2018, catégorie roman jeunesse.

Bien que classé dans la catégorie “ados”, ce livre peut être lu avec grand plaisir par les adultes. Et c’est aussi ça qui est formidable avec “Sirius”, c’est qu’il s’agit d’un livre à partager entre générations !

Le lieu

La Caverne est un rêve imaginé par une bande d’amis un peu fous qui ont décidé de dédié ce lieu unique à l’échange d’émotions artistiques et à l’esprit de création. Cet espace est réservé aux amis de l’art et de la culture, sur invitation.

Elle se situe route de la Madeleine, sur la commune de Penne. Pour s’y rendre, prendre la direction de Bruniquel, ne pas entrer dans le village mais franchir le pont (vous traversez donc l’Aveyron). Tout de suite après le pont, suivre la route sur la droite. Continuer sur 800 mètres, La Caverne sera sur votre gauche (et l’Aveyron sur votre droite). C’est clair ? N’oubliez pas votre petite laine, La Caverne n’est chauffée que par la chaleur humaine, ce qui est déjà beaucoup mais pas toujours suffisant…

Stéphane Servant

Depuis une dizaine d’années, Stéphane Servant trace une route singulière et exigeante dans le paysage de la littérature jeunesse. Il est l’auteur d’une trentaine d’albums et de romans, souvent imprégnés du merveilleux des contes, chez des éditeurs tels que Didier Jeunesse, Thierry Magnier, Gallimard, Actes Sud Junior ou Le Rouergue, chez qui il publie notamment ses romans pour adolescents et jeunes adultes. Il a été lauréat de nombreux prix : Incorruptibles, Chronos, Farniente, Épopée, etc.

Après des études de littérature anglophone, Stéphane Servant a été intervenant artistique en milieu scolaire et associatif. Il s’est ensuite aventuré dans le développement culturel, les arts du cirque, le graphisme, l’illustration de presse. Il se consacre aujourd’hui pleinement à l’écriture d’albums jeunesse et de romans.

 

Jean-Marc Parayre

 

Les instruments joués par Jean-Marc Parayre ? Il faudrait un carnet entier pour les citer ! Pour faire bref : flûte, piano, batterie, accordéon diatonique et chromatique, vielle à roue, bodega (grande cornemuse du Haut Languedoc), cornemuses, nyckelharpa, violon, euphonium…

Touche-à-tout génial de la musique, formé à l’enseignement classique, Jean-Marc Parayre a éclaté son horizon en se frottant aux instruments non enseignés dans les conservatoires, mais aussi en s’intégrant au monde du cirque (“Cirque bidon” en Italie).

Il a participé à la création de différents collectifs d’artistes et notamment la “Cie des frères Locomotive” car il s’intéresse aussi au Théâtre forain et de rue.

Depuis plusieurs années Jean-Marc accompagne les lectures de Stéphane Servant au travers de performances, de « lectures en musiques pour petites personnes et grandes oreilles » et récemment de livres disques.

Dans la presse

Liens

http://stephaneservant.over-blog.com/

https://lacaverne.wixsite.com/lacaverne

https://www.lerouergue.com/fabrique/un-road-trip-post-apocalyptique