Nos coups de tracteur du moment

Littérature

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins d’Alejandro Palomas

Un roman tendre et sensible, un peu fantasque, qui fait du bien.

Ed. du Cherche Midi, 20€

Vanda de Marion Brunet

Vanda est paumée. Elle vit avec son fils dans un cabanon au bord de l’eau. Elle vit mal, elle vit fort, elle aime son fils plus que tout. Un roman tenu du début à la fin et écrit comme une urgence.

Ed. Albin Michel, 18€

Croire aux fauves de Nastassja Martin

Nastassja Martin est anthropologue. Elle étudie les populations animistes arctiques. En 2015, elle est attaquée par un ours. Elle nous raconte sa relation à cette blessure, ce traumatisme qui est aussi une ouverture à la pensée de l’autre. Fascinant.

Ed. Verticales, 12.50€

Un petit boulot de Ian Levison

Sur fond de crise sociale aux Etats-Unis, un roman cynique et très drôle : quelle belle reconversion de devenir tueur à gages !

Ed. Liana Levi, 9.50€


Nirliit de Julia Léveillé-Trudel

A partir d’un sujet dur et étonnant, à savoir la vie dans un village inuit, Nirliit réussit à nous embarquer loin, très loin de l’exotisme qu’il pourrait susciter mais très près des humains et cela sans aucun jugement, sans aucun relent colonialiste, “juste” avec un œil d’écrivaine.

Ed. Folio, 6.90€

Polar

La deuxième femme de Louise Mey

Gros coup de cœur pour ce roman subtil sur l’emprise psychologique. Louise Mey réussit le tour de force de nous faire entrer dans la tête de l’héroïne. Sans jugement.

C’est très fort.

Ed. du Masque, 20€

115 de Benoît Séverac

Plus qu’un polar, une rencontre avec des indésirables, des réflexions sur ce qu’est “faire le bien”, un cheminement non-manichéen des individus qui ne peut laisser indifférent.

Ed. Pocket, 6.95€

L’ombre de la Baleine de Camilla Grebe

Une ambiance scandinave, des personnages humains et cabossés, une tension maintenue tout le long de ce polar qui tient en haleine.


Ed. Le livre de poche, 8.40€

Doux comme la mort de Laurent Guillaume

Sur fond géopolitique, ce thriller sous forme de poupées russes, au rythme haletant, vous captivera.

Ed. La Manufacture de livres, 19.90€

Bande dessinée

Thérapie de groupe de Manu Larcenet

Tout l’art de Larcenet réside dans son auto-dérision qui l’accompagne dans cette BD. C’est parfois grinçant, c’est parfois émouvant, mais on rit avec lui.


Ed. Dargaud, 15€

Pucelle de Florence Dupré La Tour

Florence Dupré La Tour nous raconte son enfance. C’est incroyable, c’est bien vu, c’est grinçant et c’est très fort !

Ed. Dargaud, 19.99€, à paraître

Littérature ados

Premier arrêt avant l’avenir de Jo Witek

Pierre, brillant bachelier va découvrir la liberté loin de son village natal…

Un merveilleux roman d’apprentissage.

Ed. Actes Sud junior, 14.90€

Si l’on me tend l’oreille d’Hélène Vignal

​Ce roman, à travers ses paysages imaginaires et ses solides amitiés, sèmera la révolte dans l’esprit des plus petits et la réveillera dans l’esprit des plus grands!

Ed. du Rouergue, 14.50€

Essais

Le regard féminin, une révolution à l’écran par Iris Brey

​Cet essai interroge la manière de représenter les femmes à l’écran d’un point de vue autant esthétique/cinématographique que politique et ouvre de nouvelles façons de faire du cinéma et de représenter le désir à l’écran sans être normative ni injonctive.

Ed. de l’Olivier, 16€

Chez soi, une odyssée de l’espace domestique de Mona Chollet

​Mona Chollet se fait la porte-parole des casanier.e.s en interrogeant l’espace domestique sous des angles aussi nombreux que riches (politique, écologique, sociologique, architectural, spatial, temporel). Il en résulte un essai brillant et accessible qui permet de s’approprier l’espace sans culpabiliser!

Ed. La Découverte, 11€

David DIOP vient nous rendre visite le 24 novembre !

Nous avions eu le coup de cœur pour “Frère d’âme” aux éditions du Seuil et David Diop avait tout de suite répondu présent pour une rencontre. La date arrêtée est le 24 novembre.

Nous sommes heureuses de savoir que, depuis, “Frère d’âme” remporte l’adhésion des jurys des prix de l’automne : il est en lice pour les Prix Goncourt et Prix Goncourt des lycéens, le Prix Femina, le Prix Médicis,  les Prix Renaudot et Renaudot des Lycéens, le Prix Révélations de la SGDL [Société des Gens de Lettres], le Prix Malraux, le Prix Patrimoines/BPE, le Prix des lecteurs de l’Escale du Livre ainsi que le Prix du Style. (source : Actualitté)

Mais le Prix que David Diop convoite le plus c’est celui du Tracteur Savant ! 

Des zétoiles plein les yeux !

Grâce à Stéphane Servant et Jean-Marc Parayre, sans oublier nos amis de La Caverne, vendredi 28 septembre fut un moment de pure magie !

Photos ci-dessous Le Dandy Manchot :

Rencontre dans une grotte avec Stephane Servant pour la lecture de son livre Sirius. Questions par François-Henri Soulié, lecture d’extraits par Stéphane Servant et en musique par Jean-Marc Parayre. Le 28 septembre 2018

Stéphane Servant “Sirius”, éditions du Rouergue.

 

Les avis de nos lecteurs

David Diop “Frère d’âme”, ed. du Seuil

“On a envie de le lire à voix haute, entre poésie et slam, une complainte lancinante comme pour nous bercer… Pourtant le sujet est terrible, violent. Nous sommes en pleine guerre de 1914, dans le ventre de la terre et nous vacillons entre folie collective et folie individuelle à travers les oubliés de la grande guerre, les tirailleurs sénégalais.”

Elisabeth B.

Gabriel Tallent “My absolute darling”, ed. Gallmeister

“Très beau livre.
Ambiguïté totale.
Je suis aussi terrifiée que charmée.”
Elisabeth B.

Valentine Goby “Kinderzimmer”, ed. Babel/Actes Sud

“Gros coup de cœur pour ce livre.
Des émotions à n’en plus finir mais pas de pleurnicheries inutiles.”
Evelyne