Agir ensemble en forêt

Café-forêt le samedi 23 juin à partir de 15h30

En partenariat avec l’association Vallée & Co, et dans le cadre de la parution du livre “Agir ensemble en forêt”, publié aux éditions Charles Léopold Meyer, nous vous proposons une rencontre sous la forme d’un café-forêt ! La rencontre a lieu à Begayne, sur la commune de Ginals.

Comment ça se passe ?

A 15h30 : accueil et présentation du Réseau pour les Alternatives Forestières et la sylviculture douce

A 16h : Balade commentée en forêt

A 17h30 : Présentation du livre “Agir ensemble en forêt” par Emmanuel Buroni qui a participé à la rédaction de l’ouvrage.

Ensuite, Guinguette ouverte et vente de livres !

La soirée se poursuit en jonglage et musique et côté papilles par des mets orientaux, miam !

Et pour y aller ?

Pas de panique, voici un plan !

Le livre

Nous sommes toutes et tous attachés aux forêts. Mais nous ignorons bien souvent que cet écosystème qui régule le climat, les eaux et jusqu’à notre propre bien-être, est aujourd’hui menacé. Dans la lignée de l’agriculture intensive, les monocultures dégradent les forêts en réduisant la biodiversité tandis que les intrants chimiques et la mécanisation lourde détruisent la vie des sols. Alors qu’une poignée d’acteurs concentre le pouvoir, les emplois et les savoir-faire s’étiolent.

Conçu comme un acte de résistance, ce guide s’enracine dans les expériences d’acteurs de terrain qui mettent leur énergie en commun pour vivre autrement la forêt : propriété forestière partagée, consommation responsable, école dans les bois…

Bûcherons, débardeurs et propriétaires trouveront dans ce manuel des informations pointues leur permettant d’être et d’agir en forêt au plus près de son rythme naturel. Les promeneurs comme les citadins y puiseront des connaissances et des moyens d’action pour contribuer à sa sauvegarde. Résolument pratique et engagé, cet ouvrage nous offre des voies à explorer pour réinventer notre relation à la forêt, libérée d’une vision purement utilitariste.

Agir ensemble en forêt, Guide pratique, juridique et humain, par Pascale Laussel, Marjolaine Boitard, Gaëtan du Bus de Warnaffe, éditions Charles Léopold Meyer, 24€

Quelques extraits du livre

“La forêt est avant tout un organisme vivant, qui entretient par une dynamique complexe mêlant la vie et la mort, la symbiose et la coopération à la prédation et au parasitisme. En permanence exposée à la puissance des éléments (vent, feu, eau, terre), la forêt en bonne santé s’adapte, revient perpétuellement à un état d’équilibre.” (p.17)

“Aujourd’hui en France, 51% des forêts sont constituées d’une seule essence.” (p.21)

“Auparavant riche de centaines de variétés d’arbres, une vaste partie de la forêt française est aujourd’hui transformée pour une production rapide et cadencée d’arbres homogènes, récoltés jeunes par coupes rases pour des usages industriels.” (p.21)

“Si ce guide est centré sur la forêt privée, c’est qu’elle est un levier d’action pour près de quatre millions de propriétaires, représentant les trois quarts de la propriété forestière en France.” (p.25)

Les auteurs

Pascale Laussel est ingénieure économiste et technicienne forestière. Après une expérience dans les médias, elle travaille depuis 2010 au développement du Réseau pour les Alternatives Forestières, à travers, notamment, la publication du livre Vivre avec la forêt et le bois. Dans la Drôme, Pascale a créé l’association Dryade qui promeut une démarche citoyenne autour de la gestion forestière par l’intermédiaire d’une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) bois-bûche. Elle pratique en parallèle la gestion forestière et la construction d’habitats légers en bois tout en poursuivant son exploration des alternatives forestières.

Marjolaine Boitard est diplômée en développement international et en géographie rurale. Après avoir travaillé au sein d’une organisation non gouvernementale en Asie centrale puis dans une ferme du Lot-et-Garonne, elle a rejoint le Réseau pour les Alternatives Forestières en 2014. Elle se concentre sur la question foncière avec la réalisation de ce guide et œuvre aujourd’hui à la création du fonds de dotation du RAF : Forêts en Vie.

Gaëtan du Bus de Warnaffe est ingénieur forestier depuis 22 ans, est à l’origine du Réseau pour les Alternatives Forestières. Gestionnaire forestier indépendant, il a créé son entreprise Arbre et Bois Conseil en 2006, après un doctorat en écologie et des emplois en gestion de propriétés publiques, en recherche et en formation de techniciens forestiers supérieurs. Depuis 12 ans, il aide les propriétaires privés dans la gestion de leurs forêts en Occitanie.

L’association Vallée & Co

L’association Vallée & Co souhaite développer et promouvoir des activités et événements agricoles, artisanaux, culturels et éducatifs basés sur le respect de l’environnement et dans une perspective de développement soutenable sur le territoire de la Vallée de la Baye et ses alentours…

http://association-vallee-et-co.blogspot.com/

 

Le réseau pour les alternatives forestières

http://alternativesforestieres.org/

La suite de la soirée

Dédicace de Marion Brunet et happening musical

Dimanche 3 juin à 11h01 !

C’est dimanche 3 juin que nous aurons le plaisir de rencontrer Marion Brunet à la librairie. Pour fêter cela dignement, nous vous proposons un petit happening musical à 11h01 précises ! 😉

Cet événement est un partenariat avec O’Babeltut et la Médiathèque Amélie Galup, avec le soutien des éditions Sarbacane.

Le début de l’aventure…

Avec les médiathécaires et les babelières, nous avons beaucoup aimé les livres de Marion Brunet. Que ce soit les histoires impertinentes des ogres [“L’ogre au pull vert moutarde”, “L’ogre au pull rose griotte” ou ‘L’ogre à poil(s)”], les histoires plus sombres comme “Frangine” ou “Dans la gueule du loup”, livres publiés aux éditions Sarbacane. Et nous avons aussi toutes été séduites par “L’été circulaire”, roman noir pour adultes, publié chez Albin Michel.

Qui est Marion Brunet ?

Marion Brunet a grandi dans le Vaucluse. Très rapidement accro aux bouquins, aux bandes dessinées et à diverses formes de littérature, elle se met à écrire.

Après des études de Lettres et quelques tentatives d’exil – Madagascar, Budapest –, Marion Brunet décide d’être éducatrice spécialisée et travaille en psychiatrie, dans un hôpital de jour pour adolescents.

Elle anime en parallèle des ateliers d’écriture au sein d’une compagnie théâtrale, pour les comédiens et divers groupes d’écoliers et de collégiens.

Elle est couronnée de plus de 30 prix pour ses différents romans, comme le prix Unicef de littérature jeunesse 2017.

“Frangine” (Sarbacane – collection X’prim – 2013) est son premier roman. Suivront “L’ogre au pull vert”, “La gueule du loup” ou encore “L’été circulaire”.

Elle vit à Marseille.

Dans les médias

La Grande Librairie

Livres Hebdo

Télérama

 

 

 

Rencontre avec Azouz Begag

Jeudi 31 mai à 19h au Bazart

Auteur prolifique, Azouz Begag écrit aussi bien pour les adultes, la jeunesse et la communauté scientifique. Il rencontre le succès littéraire avec son premier roman Le gone du Chaâba qui raconte avec verve son enfance à Villeurbanne.

Azouz Begag est aussi chercheur au CNRS. Il a également exercé la fonction de ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances.
Jeudi 31 mai, il vient à St Antonin pour nous parler de son nouveau livre “Mémoires au soleil” publié aux éditions du Seuil. Cela sera l’occasion d’évoquer son parcours personnel et les sujets qui lui tiennent à cœur comme son attachement à une société multiculturelle où chaque identité pourrait trouver sa place.

Pour cette occasion, Bazart nous accueille (13, rue Saint-Angel) au 1er étage et la rencontre se prolongera, pour ceux qui le souhaitent, autour d’une auberge espagnole. Apportez un frichti à partager ! L’association BaZart assurera la vente de boissons sur place.

Mémoires au soleil

Le vieux s’est échappé, une fois de plus. Il marche au bord de l’autoroute, hagard et obstiné, prétendant arriver à Marseille et de là prendre le bateau qui l’attend pour rentrer dans son pays. Mais si ses fugues à répétition mettent la famille en émoi – son fils surtout, Azouz, qui se sent vaguement coupable de les avoir provoquées – elles se terminent en général dans un café de Lyon, entre les parties de dominos, le thé à la menthe et les disputes qui entretiennent l’amitié.

Bouzid Begag, ancien travailleur du bâtiment, n’a plus toute sa tête. Il a contracté la maladie d’Ali Zaïmeur, disent ses copains du Café du Soleil. Une maladie « qui mange les souvenirs des gens, déjà qu’on n’en avait pas beaucoup ».

Mémoires au soleil est un récit intime autour de la filiation et de la mémoire franco-algérienne. En hommage au père déclinant, Azouz Begag dévoile dans ce livre un nouveau pan de cette vérité intime qu’il avait commencé à révéler dans Le gone du Chaâba.

Mémoires au soleil, éditions du Seuil, 192 pages, 17€, paru le 01/03/18.

Azouz Begag

Azouz Begag, écrivain né à Lyon, chercheur en sociologie urbaine au CNRS, a été ministre de la Promotion de l’égalité des chances de 2005 à 2007. Il est l’auteur d’une cinquantaine de romans et d’essais, parmi lesquels Le Gone du Chaâba (1986), Un mouton dans la baignoire (2007), La voix de son maître (2017) et La Faute aux Autres (2017).

Extraits

« Ce jour-là, une envie de vengeance m’avait gagné. Je rêvais de voir plus tard mon nom de famille en haut de l’affiche pour sortir mon père de l’anonymat, de l’indigénat, et lui rendre sa dignité d’homme libre. La langue française allait devenir l’instrument de ma revanche contre son analphabétisme. Dans cet objectif, j’ai lu des années durant tous les livres qui passaient dans mes mains, me forçant à comprendre les choses complexes, un dictionnaire toujours à portée des yeux, jusqu’à devenir obsédé par l’accord des compléments d’objet direct dont j’avais fait ma spécialité. Certains faisaient des mots croisés pendant leurs loisirs, moi je traquais dans les phrases, les paragraphes et les pages des livres les fautes d’accord du C.O.D.! »

« Pour lui qui vit depuis toujours au jour le jour, ne pas avoir de racines l’indifférait royalement. Il m’a d’ailleurs dit : “Tu t’emmerdes pour rien, frangin, moins on a des racines et moins on risque de se prendre les pieds dedans !”»

Dans la presse

http://next.liberation.fr/livres/2018/05/11/azouz-begag-plein-soleil_1649449

http://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/hondelatte-raconte-azouz-begag-une-histoire-francaise-01032018-3588134

https://www.rtbf.be/tv/article/detail_livres-a-domicile-avec-azouz-begag?id=9898510

En résumé

 

Retour en images sur la génialissime conférence sur le BLOB !

Tout sur le BLOB !

C’était samedi 7 avril et c’était un moment exceptionnel grâce à Audrey Dussutour qui a su transmettre sa passion pour le blob et la recherche. Merci à elle !

Vous étiez 120 à vous être déplacés. Merci à vous !

Audrey nous a laissé quelques blobs destinés aux acheteurs du livre. Dans la limite du stock disponible ! 😉

Et merci à Même Sans le Train pour l’organisation au top !

     

Rencontre apéro discussion avec Gaspard d’Allens

Vendredi 13 avril à 19h à La Cheminée (Septfonds)

Gaspard d’Allens est journaliste, co-auteur du livre “Bure, la bataille du nucléaire” (ed. Seuil/Reporterre). Nous vous proposons de le rencontrer sous un format convivial : un apéro-discussion.

Pour cet événement, Jades et Histoires Recyclables se sont associées au Tracteur Savant !

Vous avez des enfants ? N’hésitez pas à venir ! Un atelier ludique et intelligent est proposé par Zigzag & Cie pendant la rencontre ! Durée : 1h15, à partir de 6 ans,  5€, sur réservation au 06 37 60 61 09.

Qu’est-ce que Bure ?

Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d’années ! C’est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d’Europe, que Bure, entre Meuse et Haute-Marne, se transforme en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l’industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l’exutoire ultime des déchets radioactifs qui s’accumulent et dont elle ne sait que faire.

Sur place, les habitants sont de plus en plus nombreux à s’insurger contre la transformation de leur région en « poubelle atomique». Depuis deux ans, des dizaines de personnes s’installent sur place, occupent une forêt, bloquent les travaux. La nouvelle bataille du nucléaire est lancée, pour empêcher de croire que cette industrie peut continuer sans risque, réinventer des manières de vivre et lutter, imaginer d’autres possibles pour ce pays.

Le livre

Dans cette enquête où l’engagement vécu se mêle au regard journalistique, Gaspard d’Allens et Andrea Fuori n’écrivent pas un livre de plus sur le nucléaire, mais l’histoire en train de se vivre d’une rébellion déterminée contre la violence du monde industriel. Ils révèlent aussi les méthodes manipulatrices des nucléaristes, et la façon dont l’Etat achète les consciences pour imposer le silence. Le combat vaut d’être mené : ce récit impétueux et pourtant réfléchi convainc qu’il est possible de faire reculer les puissants.Plutôt que la contamination radioactive, parier sur la contagion joyeuse d’une force de résistance.

 

Gaspard d’Allens est journaliste. Il a déjà publié Les Néo-paysans (Seuil-Reporterre), avec Lucile Leclair, un livre qui a révélé l’importance d’une passionnante mutation agricole, et qui connaît un grand succès.

Andrea Fuori s’est installé à Bure il y a plus d’un an, complètement bouleversé par ce qui s’y jouait. Il écrit occasionnellement pour Reporterre et des médias autonomes.

Bure, la bataille du nucléaire, Gaspard d’Allens et Andrea Fuori, éd. Seuil-Reporterre, 160 p., 12 €

 

Adresse de La Cheminée

1, bd des Mourgues

822140 Septfonds

Quelques liens :

http://www.seuil.com/ouvrage/bure-la-bataille-du-nucleaire-gaspard-d-allens/9782021377095

https://blogs.mediapart.fr/barbara-romagnan/blog/140218/la-question-du-stockage-des-dechets-nucleaires

En résumé

Quelques citations extraites du livre

Exceptionnel, le blob, conférence d’Audrey Dussutour

Le samedi 7 avril à 18h30, salle des thermes

Nous avons le grand plaisir d’accueillir la brillante Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS et auteure du livre “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander” (ed. des Equateurs).

Une seule cellule de 10m2 qui fait tout : yeux, oreilles, bouche, estomac, 221 sexes… Ni plante ni animal ni champignon, voici le blob ! Derrière ses allures d’ovni, cette espèce non-identifiée promet des avancées scientifiques majeures.
Un jour aux États-Unis une dame trouve dans son jardin une énorme masse jaune de la texture d’une éponge. Les policiers sont appelés et, paniqués, lui tirent dessus, sans aucun effet, les pompiers le brûlent mais, le lendemain, la chose a doublé de taille. C’est un blob. Évidemment, cela a donné lieu à un film d’épouvante : ” Beware of the Blob ” avec Steve Mac Queen. Au-delà de l’anecdote, le blob semble immortel. Coupé en morceaux, il cicatrise en deux minutes. Ses seuls ennemis sont la lumière et la sécheresse. Mais il peut ” hiberner”, en attendant des jours meilleurs.
Le blob – ou physarum polycephalum – n’a pas de neurones, mais est capable d’apprendre et de résoudre des problèmes complexes comme les labyrinthes. Il est même doté d’une personnalité. En effet, Les souches se comportent différemment selon leur pays d’origine : L’Américain est plutôt agressif, l’Australien plus pacifique, le Japonais a une tendance à la procrastination…Il est dépourvu de membres mais il bouge, certes lentement. En conditions de laboratoire, il se nourrit de flocons d’avoine et de flans. Bien que dépourvu de cerveau et d’estomac, il parvient à maintenir un apport optimal de nutriments essentiels à sa survie et à sa croissance.

Pour cet événement, l’association Même sans le train s’associe au Tracteur Savant !

Mais d’abord, c’est quoi le blob ?

Petite mise en bouche : https://www.youtube.com/watch?v=Cl8wmM1XNwA

Les modalités de la soirée

L’entrée à la conférence est libre, dans la limite des places disponibles.

Pendant la conférence un atelier pour enfants est proposé par Zigzag & Cie (réalisation d’une pâte slime maison), à partir de 6 ans, 5€. Réservation obligatoire au 06 37 60 61 09.

Une vente de livres aura lieu sur place, avec possibilité de les faire dédicacer par l’auteure.

Vente de boissons assurée par Même sans le train, apportez un frichti à partager !

En savoir plus sur Audrey Dussutour et sur le blob

http://dussutou.free.fr/

http://cfmradio.fr/podcast/le-blob-une-intelligence-sans-cervelle/

 

 

Le présent n’a plus le temps

Rencontre avec François-Henri Soulié le 30 mars à 18h30

François-Henri Soulié a une activité littéraire soutenue et il nous fait le plaisir de nous rendre visite à l’occasion de la parution de ses deux derniers livres  : “Le présent n’a plus le temps”, aux éditions du Masque, où l’on retrouve le jeune Skander Corsaro et “Ils ont tué Ravaillac”, aux éditions 10/18, co-écrit avec Thierry Bourcy, enquête historique dans la collection “Grands Détectives”…

FH Soulié nous fera le plaisir de lire quelques extraits de ses romans (avec beaucoup de talent, mais chut, il n’aime pas qu’on dise ça), puis répondra à vos questions et dédicacera les livres à ceux qui le souhaitent. La soirée se terminera autour d’un verre de l’amitié !

Le présent n’a plus le temps

Grâce à Milly, sa collègue au Courrier du Sud-Ouest, le jeune journaliste Skander Corsaro obtient une invitation pour le cirque Jadranski.
L’occasion pour lui d’écrire une chronique sur la vie d’une troupe de circassiens. Apparaît alors une galerie de personnages hors du commun qui semblent tout droit sortis de l’univers tendre et tonitruant de Fellini.
Mais l’heure est à la controverse et les cirques «  avec animaux  » sont désignés à la vindicte publique. Skander lui-même est pris à partie et les incidents se multiplient jusqu’à ce qu’éclate le drame  : l’un des artistes est victime d’un tragique accident.
Mais s’agit-il bien d’un accident  ?
Au détour de l’enquête, la mort surgit de nouveau, frappant un autre innocent.  Indirectement impliqué dans ce crime, Skander découvre que l’univers cosmopolite et joyeux du cirque peut, comme partout, cacher ses monstres.
Et, à l’évidence, les fauves ne sont pas tous derrière les barreaux…

Ils ont tué Ravaillac

Paris, 1611. Dans les rues de la ville, le souvenir du sang versé d’Henri IV est vif. Nul ne s’émeut du sort de Ravaillac, l’assassin du roi, qui meurt en emportant ses secrets.

Outre-Manche, le lieutenant de la garde Mattheus Kassov est convoqué par Jacques Ier d’Angleterre : une espionne de la Couronne britannique a disparu lors d’une mission en France. Mattheus est envoyé sur ses traces. Le jeune homme, qui connaît bien l’espionne et sa nature déloyale, sait que son enquête le mène en territoire périlleux. Le jeu de piste sera jonché de cadavres. D’invisibles ennemis, aussi puissants que féroces, entendent bien laisser dans l’ombre les preuves de leur funeste machination.

François-Henri Soulié

François-Henri Soulié est un homme de théâtre aux multiples casquettes, écrivain, comédien, marionnettiste, scénographe, metteur en scène et scénariste. Il a reçu le Prix du premier roman du festival de Beaune en 2016 pour “Il n’y a pas de passé simple”, paru aux éditions du Masque.

Rencontre avec Karim Kattan, auteur franco-palestinien

Vendredi 19 janvier à 19h30, au Rial (Vaour)

L’association Vent Propice a le plaisir d’accueillir Karim Kattan, jeune auteur franco-palestinien, concernant son premier ouvrage “Préliminaires pour un verger futur” aux éditions Elyzad. Le Tracteur Savant s’associe à cette rencontre ! Si vous souhaitez échanger avec l’auteur, vous faire dédicacer un ouvrage puis partager le verre de l’amitié, réservez votre soirée !

Préliminaires pour un verger futur

“Les quartiers de Gaza portent des noms de fruits et de légumes. C’est la topographie d’un pays de merveilles, une île aux fleurs.”

Trois nouvelles, des bribes de vies : Huis-clos à Gaza. Au son du ressac de la mer au pied de leur chambre d’hôtel, le narrateur et son amoureux font renaître la langue maternelle – celle que l’on tait dans l’exil. Vivre au Soudan, à Kobé, Shangai et Bombay. Émilie, la grand-mère du narrateur, tente de se construire loin de sa terre natale. A Londres, Asma, Shéhérazade des temps modernes, libre et fantasque, guide le narrateur dans la ville et mène à sa guise le jeu amoureux.
Autour de la Palestine d’aujourd’hui et de son souvenir se construisent des personnages sur le fil, suspendus à leur exil physique, qui est aussi langagier. L’absence de terre fait naître un imaginaire à la fois dense et lacunaire, nourri de légendes vacillantes et parcouru par une modernité affirmée, porteuse d’espoir, de renouvellement, d’amour.

“puis un jour il a aussi arrêté de parler la langue, comme ça, et c’est comme s’il avait disparu, il s’est absenté, il a pris des vacances de la langue.”

Qui est Karim Kattan ?

Né à Jérusalem en 1989, Karim Kattan vit entre Paris et Bethléem. Il est actuellement doctorant en littérature comparée à l’Université Paris-X. Il a par ailleurs fondé l’association El-Atlal, une résidence d’artistes et d’écrivains à Jéricho, en Palestine. Préliminaires pour un verger futur est sa première publication.

Les éditions Elyzad

Les éditions elyzad ont été créées à Tunis en 2005. Malgré un contexte politique pesant, face à la censure et à la situation de « douce » asphyxie, il était vital pour cette maison d’édition de donner à entendre les voix des romanciers, « ces historiens de l’imaginaire », qui disent la parole tue, explorent l’âme humaine dans toute sa nudité.

http://elyzad.com/

Dans la presse

http://rfi-en-sol-majeur.lepodcast.fr/karim-kattan

http://next.liberation.fr/livres/2017/11/24/vient-de-paraitre_1612303

Le Matricule des Anges, déc. 2017

Informations pratiques