Rencontre avec Jacques Luzi,

Mercredi 2 octobre à 18h30 à La Cheminée (Septfonds)

Transhumanisme : l’effondrement augmenté ?

Les éditions La Lenteur, en partenariat avec l’association Jades et la librairie Le Tracteur Savant proposent une soirée sur le projet transhumaniste, ses origines et sa signification.

Jacques Luzi, animateur de la revue Ecologie & Politique, a publié au printemps dernier un essai à ce sujet, Au Rendez-vous des mortels. Il y montre que l’idéologie transhumaniste est indissociable de la catastrophe écologique en cours : le type de solutions qu’elle propose ne peut qu’aggraver cette catastrophe, car il s’agit à chaque fois de radicaliser tout ce qui pose déjà problème dans notre civilisation industrielle – la tendance à tout quantifier, à vouloir maîtriser la nature et la « gérer », à toujours inventer des technologies plus sophistiquées qui nous éloignent de la condition paysanne et terrestre. Luzi cherche dans la culture occidentale, dans les formes d’oppression anciennes et modernes, les origines de cette idéologie, qui est très présente aujourd’hui au sein des élites économiques et politiques.

La rencontre sera modérée par Matthieu Amiech (éditions La Lenteur) et sera suivie d’une auberge espagnole.

L’adresse de La Cheminée : 1 boulevard des Mourgues, 82240 Septfonds.

Extraits et citations

« Venez, s’époumone le transhumaniste dans son mégaphone médiatique, c’est moi qui vends le baume souverain, c’est moi qui détiens le fil d’Ariane conduisant hors du labyrinthe de la souffrance et de l’ennui ! Suivez-moi, je serai votre pasteur et vous serez mon troupeau, et nous cheminerons ensemble – moi dessus, vous dessous – vers les champs gras et frais de l’Age d’or ! » Peu lui importe que ceux qui ne suivent pas soient abandonnés à la désolation ou à la famine. Peu lui importe que ceux qui résistent soient soumis à la brutalité militaro-policière robotisée. Peu lui importe que, pour pérenniser l’engraissage du Dieu-argent, il faille faire de la souffrance propre à la condition humaine l’instrument de la souffrance artificiellement reconduite. « C’est là un filon indéfiniment exploitable », se réjouit-il en clignant de l’œil… (extrait de l’introduction)

La technoscience n’est pas socialement neutre. Elle ne se limite pas au rôle d’un simple moyen pouvant être utilisé à des fins concurrentes : elle s’inscrit dans l’imaginaire de la maîtrise qu’elle a contribué à façonner et dans des rapports de domination qu’elle persévère à renforcer.” (p.59)

Rencontre avec Ruth Stegassy et Jean-Pierre Bolognini

Samedi 6 avril à 18h30 à la médiathèque

Blés de pays et autres céréales à paille : histoires, portraits et conseils de culture à l’usage des jardiniers et petits cultivateurs

Ruth Stegassy, journaliste renommée en matière d’écologie et d’environnement et Jean-Pierre Bolognini, agriculteur engagé dans la défense des semences paysannes, proposent un ouvrage de référence sur les principaux blés et céréales locales, dites “anciennes”.

Ce livre est une invitation au voyage à travers l’histoire d’un compagnonnage complexe avec les céréales, depuis nos premières tentatives pour apprivoiser ces belles nourricières jusqu’à nos ingérences répétées dans leur patrimoine génétique.

Ruth Stegassy et Jean-Pierre Bolognini aiguisent notre curiosité et notre intérêt pour les blés de pays, ces céréales qui ne résultent pas d’un travail de sélection en laboratoire mais qui sont, au contraire, intimement attachés à des lieux, à des régions et à des cultures.

Ils viendront nous présenter leur ouvrage samedi 6 avril à 18h30. La rencontre aura lieu à la Médiathèque Amélie Galup, partenaire de cet événement, et sera suivie d’un verre de l’amitié.

L’entrée est libre mais attention le nombre de places est limité !

Myriam Poussou (Le Grenier), boulangère bio et expérimentatrice, sera présente lors de cette soirée pour une dégustation-vente.

Le livre

Premier ouvrage aussi complet, Blés de pays et autres céréales à paille répond à une forte demande des consommateurs soucieux du contenu de leur assiette, comme des jardiniers et producteurs qui se tournent vers les semences paysannes, locales, plus respectueuses des terroirs. Il présente le cycle complet de la culture des blés, depuis le semis jusqu’à la moisson et au battage du grain, ainsi que les différents outils et gestes nécessaires pour y arriver. Richement illustré, ce livre fait un tour d’horizon des principales céréales cultivées en France (bladettes et blés du Roussillon, touselles, saissettes, blés poulards, blés durs, blés hérisson, engrain, grand épeautre, amidonnier, blé du Khorasan, blé indien, blé de Perse, etc.). On y découvre leur diversité, leur histoire et l’évolution qui a conduit ces graminées à devenir la culture la plus répandue dans le monde…

Les auteurs

Ruth STEGASSY

Ruth Stegassy est journaliste. Elle a animé de 1999 à 2016 sur France Culture Terre à terre, une émission tissant “un réseau entre tous ceux qui, en France et à l’étranger, sont dans la recherche active, expérimentent des solutions.”

Jean-Pierre BOLOGNINI

Jean-Pierre Bolognini est berger et agriculteur. Il appartient au groupe blés du Réseau Semences Paysannes depuis sa création en 2003. Il anime des formations et a créé en Corse, avec Ruth Stegassy, un verger conservatoire d’arbres fruitiers. A noter, tous deux ont retrouvé les deux seuls blés de pays d’origine corse qui existent encore. Ils étaient dans une banque de semences des États-Unis.

Feuilleter un extrait

https://issuu.com/editionsulmer/docs/9782841389551_1?e=12302591/64342476

Pour aller plus loin…

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/nuit-du-salon-de-lagriculture-2019-entretien-23-avec-ruth-stegassy-et-jean-pierre-bolognini-1ere

https://www.francebleu.fr/emissions/c-est-votre-jour-de-science/rcfm/c-est-votre-jour-de-science-le-ble

https://reporterre.net/Les-bles-de-pays-des-cereales-de-terroir

https://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/lindustrialisation-de-lagriculture

Quand le plan climat passe à table

Projection de “Qu’est-ce qu’on attend? ” en présence de Marie-Monique Robin, au Cinéma de Caussade, mercredi 17 octobre à 20h30.
Et nous aussi, nous serons là avec une table de livres et de DVD !

Résumé du film : Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. Qu’est ce qu’on attend ? raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.

En savoir plus sur “Quand le climat passe à table” :

http://www.gorges-aveyron-tourisme.com/actualites/quand-le-plan-climat-passe-a-table

 

Agir ensemble en forêt

Café-forêt le samedi 23 juin à partir de 15h30

En partenariat avec l’association Vallée & Co, et dans le cadre de la parution du livre “Agir ensemble en forêt”, publié aux éditions Charles Léopold Meyer, nous vous proposons une rencontre sous la forme d’un café-forêt ! La rencontre a lieu à Begayne, sur la commune de Ginals.

Comment ça se passe ?

A 15h30 : accueil et présentation du Réseau pour les Alternatives Forestières et la sylviculture douce

A 16h : Balade commentée en forêt

A 17h30 : Présentation du livre “Agir ensemble en forêt” par Emmanuel Buroni qui a participé à la rédaction de l’ouvrage.

Ensuite, Guinguette ouverte et vente de livres !

La soirée se poursuit en jonglage et musique et côté papilles par des mets orientaux, miam !

Et pour y aller ?

Pas de panique, voici un plan !

Le livre

Nous sommes toutes et tous attachés aux forêts. Mais nous ignorons bien souvent que cet écosystème qui régule le climat, les eaux et jusqu’à notre propre bien-être, est aujourd’hui menacé. Dans la lignée de l’agriculture intensive, les monocultures dégradent les forêts en réduisant la biodiversité tandis que les intrants chimiques et la mécanisation lourde détruisent la vie des sols. Alors qu’une poignée d’acteurs concentre le pouvoir, les emplois et les savoir-faire s’étiolent.

Conçu comme un acte de résistance, ce guide s’enracine dans les expériences d’acteurs de terrain qui mettent leur énergie en commun pour vivre autrement la forêt : propriété forestière partagée, consommation responsable, école dans les bois…

Bûcherons, débardeurs et propriétaires trouveront dans ce manuel des informations pointues leur permettant d’être et d’agir en forêt au plus près de son rythme naturel. Les promeneurs comme les citadins y puiseront des connaissances et des moyens d’action pour contribuer à sa sauvegarde. Résolument pratique et engagé, cet ouvrage nous offre des voies à explorer pour réinventer notre relation à la forêt, libérée d’une vision purement utilitariste.

Agir ensemble en forêt, Guide pratique, juridique et humain, par Pascale Laussel, Marjolaine Boitard, Gaëtan du Bus de Warnaffe, éditions Charles Léopold Meyer, 24€

Quelques extraits du livre

“La forêt est avant tout un organisme vivant, qui entretient par une dynamique complexe mêlant la vie et la mort, la symbiose et la coopération à la prédation et au parasitisme. En permanence exposée à la puissance des éléments (vent, feu, eau, terre), la forêt en bonne santé s’adapte, revient perpétuellement à un état d’équilibre.” (p.17)

“Aujourd’hui en France, 51% des forêts sont constituées d’une seule essence.” (p.21)

“Auparavant riche de centaines de variétés d’arbres, une vaste partie de la forêt française est aujourd’hui transformée pour une production rapide et cadencée d’arbres homogènes, récoltés jeunes par coupes rases pour des usages industriels.” (p.21)

“Si ce guide est centré sur la forêt privée, c’est qu’elle est un levier d’action pour près de quatre millions de propriétaires, représentant les trois quarts de la propriété forestière en France.” (p.25)

Les auteurs

Pascale Laussel est ingénieure économiste et technicienne forestière. Après une expérience dans les médias, elle travaille depuis 2010 au développement du Réseau pour les Alternatives Forestières, à travers, notamment, la publication du livre Vivre avec la forêt et le bois. Dans la Drôme, Pascale a créé l’association Dryade qui promeut une démarche citoyenne autour de la gestion forestière par l’intermédiaire d’une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) bois-bûche. Elle pratique en parallèle la gestion forestière et la construction d’habitats légers en bois tout en poursuivant son exploration des alternatives forestières.

Marjolaine Boitard est diplômée en développement international et en géographie rurale. Après avoir travaillé au sein d’une organisation non gouvernementale en Asie centrale puis dans une ferme du Lot-et-Garonne, elle a rejoint le Réseau pour les Alternatives Forestières en 2014. Elle se concentre sur la question foncière avec la réalisation de ce guide et œuvre aujourd’hui à la création du fonds de dotation du RAF : Forêts en Vie.

Gaëtan du Bus de Warnaffe est ingénieur forestier depuis 22 ans, est à l’origine du Réseau pour les Alternatives Forestières. Gestionnaire forestier indépendant, il a créé son entreprise Arbre et Bois Conseil en 2006, après un doctorat en écologie et des emplois en gestion de propriétés publiques, en recherche et en formation de techniciens forestiers supérieurs. Depuis 12 ans, il aide les propriétaires privés dans la gestion de leurs forêts en Occitanie.

L’association Vallée & Co

L’association Vallée & Co souhaite développer et promouvoir des activités et événements agricoles, artisanaux, culturels et éducatifs basés sur le respect de l’environnement et dans une perspective de développement soutenable sur le territoire de la Vallée de la Baye et ses alentours…

http://association-vallee-et-co.blogspot.com/

 

Le réseau pour les alternatives forestières

http://alternativesforestieres.org/

La suite de la soirée

Rencontre apéro discussion avec Gaspard d’Allens

Vendredi 13 avril à 19h à La Cheminée (Septfonds)

Gaspard d’Allens est journaliste, co-auteur du livre “Bure, la bataille du nucléaire” (ed. Seuil/Reporterre). Nous vous proposons de le rencontrer sous un format convivial : un apéro-discussion.

Pour cet événement, Jades et Histoires Recyclables se sont associées au Tracteur Savant !

Vous avez des enfants ? N’hésitez pas à venir ! Un atelier ludique et intelligent est proposé par Zigzag & Cie pendant la rencontre ! Durée : 1h15, à partir de 6 ans,  5€, sur réservation au 06 37 60 61 09.

Qu’est-ce que Bure ?

Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d’années ! C’est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d’Europe, que Bure, entre Meuse et Haute-Marne, se transforme en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l’industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l’exutoire ultime des déchets radioactifs qui s’accumulent et dont elle ne sait que faire.

Sur place, les habitants sont de plus en plus nombreux à s’insurger contre la transformation de leur région en « poubelle atomique». Depuis deux ans, des dizaines de personnes s’installent sur place, occupent une forêt, bloquent les travaux. La nouvelle bataille du nucléaire est lancée, pour empêcher de croire que cette industrie peut continuer sans risque, réinventer des manières de vivre et lutter, imaginer d’autres possibles pour ce pays.

Le livre

Dans cette enquête où l’engagement vécu se mêle au regard journalistique, Gaspard d’Allens et Andrea Fuori n’écrivent pas un livre de plus sur le nucléaire, mais l’histoire en train de se vivre d’une rébellion déterminée contre la violence du monde industriel. Ils révèlent aussi les méthodes manipulatrices des nucléaristes, et la façon dont l’Etat achète les consciences pour imposer le silence. Le combat vaut d’être mené : ce récit impétueux et pourtant réfléchi convainc qu’il est possible de faire reculer les puissants.Plutôt que la contamination radioactive, parier sur la contagion joyeuse d’une force de résistance.

 

Gaspard d’Allens est journaliste. Il a déjà publié Les Néo-paysans (Seuil-Reporterre), avec Lucile Leclair, un livre qui a révélé l’importance d’une passionnante mutation agricole, et qui connaît un grand succès.

Andrea Fuori s’est installé à Bure il y a plus d’un an, complètement bouleversé par ce qui s’y jouait. Il écrit occasionnellement pour Reporterre et des médias autonomes.

Bure, la bataille du nucléaire, Gaspard d’Allens et Andrea Fuori, éd. Seuil-Reporterre, 160 p., 12 €

 

Adresse de La Cheminée

1, bd des Mourgues

822140 Septfonds

Quelques liens :

http://www.seuil.com/ouvrage/bure-la-bataille-du-nucleaire-gaspard-d-allens/9782021377095

https://blogs.mediapart.fr/barbara-romagnan/blog/140218/la-question-du-stockage-des-dechets-nucleaires

En résumé

Quelques citations extraites du livre

Alternative aux produits phytosanitaires

Edmond Puyraud en dédicace le vendredi 8 septembre à 18h30

Edmond PUYRAUD, retraité de l’environnement, fondateur de l’Ecojardin des Roches, spécialisé dans la culture des végétaux, dans l’esprit de la permaculture, est l’auteur du livre « Equilibre naturel au jardin » (actuellement épuisé).

Il vient nous présenter son nouvel opus intitulé Alternative aux produits phyto” (ed. Synchronies).

Cela se passe vendredi 8 septembre à 18h30 à la librairie et sera suivi d’un verre de l’amitié

Alternatives aux produits phyto, d’Edmond Puyraud, Ed. Synchronies, 10€

Qu’est-ce que l’écojardinage ?

“C’est ne pas employer la chimie, pailler, fabriquer un compost de qualité et surtout être patient. Travailler sur l’utilisation du gazon fraîchement tondu, de la fougère, du bois raméal fragmenté afin de conserver l’humidité du sol et de faire des économies d’eau. La nature nous procure tout ce dont nous avons besoin pour être de bons jardiniers amateurs. Il ne reste plus qu’à mettre en pratique ces théories bénéfiques…” (Edmond Puyraud)

En savoir plus :

https://www.synchronies.org/synchronies/nos-parutions/

 

 

Conférence de Jean-Luc Porquet

Réservez cette date sur votre agenda !

Le jeudi 17 novembre, à 18h30, nous aurons la grande chance de rencontrer Jean-Luc Porquet au sujet de son livre Lettre au dernier grand pingouin. Après une présentation par l’auteur, il sera possible d’échanger avec Jean-Luc Porquet.

La soirée a lieu Salle des Congrès (Mairie de Saint-Antonin-Noble-Val) et se ponctuera par le verre de l’amitié.

Lettre au dernier grand pingouin

product_9782070197507_195x320Le 3 juin 1844, sur l’île d’Eldey, non loin du cercle polaire, des pêcheurs islandais ont tué les deux derniers spécimens de grands pingouins.
En « honnête homme » du XXIe siècle, Jean-Luc Porquet sait que, à l’image de cet oiseau incapable de voler, toutes sortes d’animaux sont en train de disparaître, que la sixième extinction de masse des espèces est en cours, que la Terre n’a pas connu pareil massacre depuis 65 millions d’années et que les hommes, ses semblables, en sont les maîtres d’œuvre irresponsables.
Comment faire face à ces vérités-là sans céder à la panique ni au déni ? L’auteur écrit au Grand Pingouin pour nous prendre à témoin et interroger en miroir nos destinées solidaires.
Cette lettre à bâtons rompus se fait tour à tour intime, érudite et rêveuse : une élégie funèbre, mais combative.

Jean-Luc Porquet

Né en 1954, Jean-Luc Porquet participe à plusieurs aventures journalistiques : à 20 ans, en 1974, il crée à Lille avec des amis Le clampin libéré, journal dit de “contre-information” ; à 30 ans, il rejoint la bande de Bizot du magazine Actuel ; à 40 ans, il entre au Canard enchaîné. Il y poursuit toujours un travail critique sur la technologie, l’écologie et la mondialisation marchande tout en signant les critiques théâtrales. Entretemps, il a écrit une demi-douzaine de livres dont La débine (Flammarion, 1988), Que les gros salaires baissent la tête !(Michalon, 2005) ou Jacques Ellul, l’homme qui avait (presque) tout prévu (Cherche Midi, 2003).

© Philippe Bretelle

Liens :

http://www.editions-verticales.com/fiche_ouvrage.php?id=389&rubrique=3

http://www.lejdd.fr/Chroniques/Bernard-Pivot/Vie-et-mort-des-grands-pingouins-la-chronique-de-Bernard-Pivot-817375

http://letrianglemasque.blogspot.fr/2016/10/lettre-au-dernier-grand-pingouin-de.html

Pourquoi planter des plantes médicinales dans son jardin ?

Rencontre avec Virginie Peytavi le vendredi 27 Mai à 18h30.

55plantesVirginie Peytavi est l’auteure du très utile livre “55 plantes médicinales dans mon jardin” qui vient de paraïtre aux éditions Terre Vivante.

Formatrice en phyto-aromathérapie, diplômée de l’École des plantes de Paris et du DU de l’université de médecine Paris XIII, Virginie Peytavi a fondé et dirigé le centre de formation du Domaine du Jardin des Méditerranées au Domaine du Rayol.

colonne-55plantes

Avec son livre, elle nous propose de découvrir les plantes médicinales, de créer un jardin selon ses besoins et des recettes pour constituer son armoire à pharmacie naturelle !

Le vendredi 27 mai, il vous sera possible de la rencontrer, de partager vos réflexions ou de lui poser des questions. Elle pourra aussi signer son livre pour ceux qui le souhaitent.

 

La rencontre a lieu à la Mairie de Saint-Antonin-Noble-Val et se fait en partenariat avec l’association Alabrena.logo-alabrena-assos

 

La yourte, un habitat écologique ?

Samedi 13 février à 18h, Salle des Congrès de la Mairie

Venez rencontrer Olivier Dauch, co-auteur du livre “Construire en rond” aux éditions Eyrolles !

construire-rond1

 

Lors de cette conférence, Olivier tâchera de définir les critères d’un habitat écologique et en quoi ces types d’habitats semblent préférables à d’autres. Puis Olivier expliquera en quoi les yourtes contemporaines peuvent répondre à ces critères. La conférence sera suivie d’un débat nourri de vos questions et remarques.

La rencontre sera suivie d’une auberge espagnole.

IMG_7026

 

51iiFgzL2JL._UX250_  Olivier Dauch est fabricant de yourtes contemporaines destinées essentiellement à l’habitat permanent depuis plus de 10 ans. Avec sa compagne Anne-Sophie Bobey, associée à la fabrication des yourtes au sein de l’atelier La Maison Voyageuse, ils sont en train de créer un écolieu à Najac, dédié à la construction écologique et à l’écologie au quotidien : Le champ des Colibris.

 

L’ouverture de la grainothèque a été un succès !

Ohlala, vous étiez nombreux le 20 mars pour la naissance du printemps et de la grainothèque : une centaine de personnes !

graino-inaugur1

Des gens enthousiastes, heureux de venir partager graines et contacts. Un joli moment, plein de douceur et de joie.

Cette aventure sympathique est le fruit d’un partenariat entre la Médiathèque Amélie Galup (initiatrice du projet) logo-sanv, l’association Graines de Terroir (grainesdeterroir.com) graines-de-terroir et le Tracteur Savant logo_tracteur-savant.

Grainesdetroc.fr est le lanceur du projet au niveau national. logo_gdt

 

La grainothèque sera en accès libre aux heures d’ouverture de la librairie.

IMG_20150319_121853    IMG_20150312_094656