Rencontre exceptionnelle avec l’historien FX Fauvelle

Vendredi 8 décembre à 18h30

A l’occasion de la parution de son dernier livre A la recherche du sauvage idéal, aux éditions du Seuil, François-Xavier Fauvelle, historien et archéologue,  nous fait le plaisir de nous rendre visite. Avec l’enthousiasme qui est le sien, nulle doute que la présentation de son livre sera un moment passionnant !

 

 

Une magnifique enquête servie par une écriture entraînante, par l’auteur du Rhinocéros d’or.

Avec ce livre nous cherchons les traces d’un peuple oublié dont est issu la tristement célèbre « Vénus hottentote ». Dès qu’il paraît, au temps des Grandes Découvertes, l’étrangeté radicale de ce peuple effraie ou émerveille. Voici donc le pire ou le meilleur des sauvages, en tout cas le plus exemplaire : il est ce que nous – Européens, modernes, conquérants – ne pouvons plus être.
Inadaptés au monde qui se construit à leurs dépens, ces femmes et ces hommes deviennent la caricature d’un monde meurtri, bientôt retranché de la terre. Ce livre est l’enquête qui part à leur recherche et les retrouve, là, en 1670, entourés de vaches et d’esprits, dans le campement où un chirurgien allemand, notre meilleur informateur, les a rencontrés. Ils ont un nom : les Khoekhoe.
Comme le Rhinocéros d’or, À la recherche du Sauvage idéal se caractérise par un entrain narratif communicatif, un effort constant de faire taire les scrupules érudits, un ton général engagé dans la forme littéraire de l’enquête, l’art d’alterner récits et intrigues théoriques.

Cet ouvrage bouscule tout ce qui subsiste du regard colonial dans nos visions de l’autre et notre conception de la modernité. François-Xavier Fauvelle nous amène à remettre en cause les concepts d’identité ethnique à travers la figure de ce « sauvage idéal ».

L’auteur

François-Xavier Fauvelle est historien de l’Afrique à l’université de Toulouse, directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages et d’une centaine d’articles scientifiques. Il a notamment publié Histoire de l’Afrique du Sud (Le Seuil, 2006, « Points Histoire », 2013), Le Rhinocéros d’or. Histoires du Moyen Âge africain (Alma, 2013, « Folio histoire », 2014).

L’écrivaine argentine Sara Rosenberg

Une rencontre à Vent Propice le 24/11 à 19h30

L’écrivaine argentine, Sara Rosenberg, a ouvert il y a 5 ans les rencontres de Vent propice au Rial (Vaour). Elle sera de retour vendredi 24 novembre à 19H30. C’est avec grand plaisir que nous sommes partenaires de cette rencontre autour de « Contre jour », son dernier roman traduit en français par Belinda Corbacho aux éditions de La Contre-Allée.

Cette rencontre est organisée aussi en collaboration avec le festival Lettres du Monde à Bordeaux.

L’auteure 

Dans sa vie et dans son oeuvre, Sara Rosenberg, née à Tucumán (Argentine), en 1954, interroge le pouvoir de la littérature et de l’art face à la violence du capitalisme. Étudiante et militante politique dans les années 70, elle a été arrêtée et emprisonnée durant 3 ans alors qu’elle avait à peine 20 ans. Elle vit aujourd’hui à Madrid.

Le livre

« Contre jour » Editions La Contre-Allée 2017.
Derrière les apparences, se cache souvent une autre réalité non perceptible à première vue, et c’est à contre-jour seulement et en résistant à toutes sortes d’obstacles que l’on parvient à y accéder. Dans ce dernier roman Sara Rosenberg met en scène plusieurs personnages en prise avec les subterfuges déployés par les responsables ou les complices de la dictature argentine des années soixante dix.

 

Sur le plan pratique

Vente des livres sur place.
Nous terminerons la soirée par un verre de l’amitié. Vent propice se charge des boissons. Apportez un petit en-cas !
Il est préférable de réserver
par courriel : ventpropice.fr@gmail.com
ou par téléphone   05 63 49 91 03 ,    06 80 98 98 87

Séance de dédicace dans une grotte !

Une rencontre originale, le jeudi 19 octobre à 19h30

Pour la sortie de la bande dessinée « Les chevaux du Pech Merle », nous vous proposons de retrouver Joël Polomski à « La Caverne », un espace privé dédié à la culture, inauguré récemment.

Que va-t-il se passer ?

Après une présentation conviviale et en images de Joël Polomski et de son travail par François-Henri Soulié, l’auteur sera disponible pour discuter avec vous et dédicacer des ouvrages à foison ! Ensuite, nous vous proposons de partager un (petit) verre de (grande) amitié.

Qu’est-ce que La Caverne et comment s’y rendre, d’abord ?

La Caverne est un rêve imaginé par une bande d’amis un peu fous qui ont décidé d’adapter une grotte en lieu de conférences, spectacles, danse, que sais-je encore. Cet espace est réservé aux amis de l’art et de la culture, sur invitation.

Elle se situe route de la Madeleine, sur la commune de Penne. Pour s’y rendre, prendre la direction Bruniquel, ne pas entrer dans le village mais franchir le pont (vous traversez donc l’Aveyron). Tout de suite après le pont, suivre la route sur la droite. Continuer sur 800 mètres, La Caverne sera sur votre gauche (et l’Aveyron sur votre droite). C’est clair ?  N’oubliez pas votre petite laine, La Caverne n’est chauffée que par la chaleur humaine, ce qui est déjà beaucoup mais pas toujours suffisant…

Qu’est que « Les chevaux du Pech Merle ?

« Les chevaux du Pech Merle », dernier album de Joël Polomski, a pour cadre la Préhistoire. Le jeune Gabir est audacieux et persuadé qu’il deviendra un jour le meilleur chasseur de son clan. Sa rencontre avec Nordal, le chaman, en décidera autrement…

En suivant son aventure dans ce magnifique labyrinthe de galeries ornées que constitue la grotte du Pech Merle, le lecteur découvre les images de cet exceptionnel sanctuaire, peintes ou gravées il y a 29 000 ans.

Qui est Joël Polomski ?

Depuis plus de trente années, Joël Polomski  fait vivre le Quercy avec ses albums. Les légendes, les personnages, les lieux, sont pour lui source d’inspiration. Sont ainsi nés des livres tels que « Le diable du pont Valentré »,  « Champolllion héritier du peuple Kagoth », « Le disparu de St Cirq Lapopie »,  etc.

En 2015, il adapte un scénario écrit par François Henri Soulié et Thierry Bourcy « L’hiver de l’éléphant » qui emmène le lecteur un siècle en arrière et conte le retour d’un soldat dans son Quercy natal après des années passées dans les tranchées.  A sa sortie, l’album est primé au salon de BD de Cajarc, recevant le Safran d’Or (prix décerné par le public).

Cette rencontre a lieu grâce à nos amis cavernicoles.

Et voilà, vous savez tout ! A très vite pour de nouvelles aventures !

 

Vernissage le samedi 30/09 à 18h30

Entre Land Art et sculpture

Entre land art et sculpture, Lya et Laurent Marino créent des œuvres qui s’inspirent de la nature, tout en puissance et fragilité. Laurence Mouton les a accompagnés pendant trois ans et a photographié leur travail. Elle a su parfaitement saisir la singularité de leur œuvre qui s’apparente à des vers poétiques semés à travers la nature.

De cette rencontre est né un livre : Atmosfleur créations, livre 1 que nous vous proposons de découvrir à la librairie samedi 30 septembre à 18h30. Ce soir-là, des photographies du livre seront exposées, vous pourrez rencontrer les artistes, vous faire dédicacer un livre si vous le souhaitez et boire le verre de l’amitié.

Nous vous attendons nombreux !

 

 

Le livre

Ce premier livre d’Atmosfleur créations a été conçu avec la photographe Laurence Mouton. Au fil des pages, vous pourrez découvrir diverses créations, mises en scène dans un environnement local : ce petit bout de région situé entre le Tarn et le Tarn et Garonne.

Ce livre est un hommage à la simplicité et à la beauté de la nature.

Conception graphique : Elsa Andrieu-Rup.

Atmosfleur Créations, par Lya & Laurent Marino et Laurence Mouton, 100 pages, 25€

Qui sont Lya et Laurent Marino ?

Créateurs d’ambiances esthétiques, Lya et Laurent s’inspirent  de la nature, de ses saisons, ses formes et couleurs.

Leur démarche consiste à capter les diverses textures et motifs offerts par les matières végétales et minérales…

https://atmosfleurcreations.com/qui-sommes-nous/

Qui est Laurence Mouton ?

Photographe après avoir été styliste, Laurence Mouton regarde le monde, et le monde photographié par Laurence est beau : une photo de texture se met à avoir du caractère ; un arbre devient vivant ; la nature s’exprime… Elle a illustré plusieurs livres aux éditions du Chêne, Nathan, etc.

Alternative aux produits phytosanitaires

Edmond Puyraud en dédicace le vendredi 8 septembre à 18h30

Edmond PUYRAUD, retraité de l’environnement, fondateur de l’Ecojardin des Roches, spécialisé dans la culture des végétaux, dans l’esprit de la permaculture, est l’auteur du livre « Equilibre naturel au jardin » (actuellement épuisé).

Il vient nous présenter son nouvel opus intitulé « Alternative aux produits phyto » (ed. Synchronies).

Cela se passe vendredi 8 septembre à 18h30 à la librairie et sera suivi d’un verre de l’amitié

Alternatives aux produits phyto, d’Edmond Puyraud, Ed. Synchronies, 10€

Qu’est-ce que l’écojardinage ?

« C’est ne pas employer la chimie, pailler, fabriquer un compost de qualité et surtout être patient. Travailler sur l’utilisation du gazon fraîchement tondu, de la fougère, du bois raméal fragmenté afin de conserver l’humidité du sol et de faire des économies d’eau. La nature nous procure tout ce dont nous avons besoin pour être de bons jardiniers amateurs. Il ne reste plus qu’à mettre en pratique ces théories bénéfiques… » (Edmond Puyraud)

En savoir plus :

https://www.synchronies.org/synchronies/nos-parutions/

 

 

Marie Spénale en dédicace pour « Heidi au printemps »

Samedi 26 août à 18h30

Marie Spénale est illustratrice et auteure de BD. Elle travaille notamment pour Milan, Bayard, Dupuis, Delcourt, Hatier, Flammarion… Elle vit à Bruxelles.

« Heidi au printemps » est sa première « vraie » bande dessinée éditée chez Delcourt. Elle a notamment été sélectionnée pour le « Prix Révélation » au festival « Quai des bulles » !

Nous sommes très heureuses de la recevoir samedi 26 août à 18h30. Un verre de l’amitié sera proposé pendant la séance de signature. Allez, allez, venez soutenir cette jeune auteure pleine de talent !

« Heidi au printemps »

Contrairement aux apparences, cette bande dessinée ne s’adresse pas au jeune public, mais plutôt aux jeunes adultes. Heidi a grandi, elle est devenue une jeune femme. Elle ressent les premiers émois amoureux, découvre les premières relations sexuelles et l’émancipation dans un conte initiatique et explicite sur le passage à l’âge adulte.

Bien que réservé à un public averti, les dessins sont très doux, accompagnés de couleurs toutes en harmonie. Nous avons trouvé cet album d’une grande fraîcheur !

 

 

Pour en savoir plus

Le Nouvel Obs

Actualitté

La genèse du projet : https://spenale.wordpress.com/2017/05/

Pour suivre le travail de Marie Spénale : https://spenale.wordpress.com/reseaux/

Qui est Marie Spénale ?

Marie Spénale réside en Belgique.
Après des études d’illustration à l’école Estienne et de multimédia aux Gobelins, Marie Spénale se fait connaître avec son site Les lapins roses ne courent plus dans les champs, prix du meilleur blog BD au festival d’Angoulême 2012. Collaboratrice régulière des éditions Milan, Bayard, Hatier et Flammarion pour l’illustration, elle a publié sa première BD chez Dupuis dans le collectif Disquettes. Heidi au printemps est son premier roman graphique.

Dis, pourquoi tu boudes ?

Vous êtes d’un naturel boudeur ? Vous souhaitez savoir pourquoi la petite souris boude ?

Alors, venez rencontrer Arnaud Roi, auteur jeunesse et ingénieur papier, dimanche 20 août de 10h30 à 12h30 pour une séance de dédicace. Il vous expliquera (presque) tout sur les bouderies et comment il a conçu un superbe album pop-up plein de surprise et de poésie ! Et, foi de Tracteur, il fait de super belles dédicaces… !! 🙂

« Dis, pourquoi tu boudes ? » de J-R. Catremin et Arnaud Roi, Edition Seuil Jeunesse, 17€

Amélie Galup et Eugène Trutat : regards croisés

Une exposition de photographies de Saint-Antonin-Noble-Val à la fin du XIXe siècle

Grâce au prêt de 66 tirages haute définition réalisés par la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine à partir du fonds Amélie Galup, issu d’une donation de la famille, et aux prêts des fonds Trutat conservés à Toulouse, une exposition aura lieu du 19 août au 31 octobre 2017 à Saint-Antonin Noble Val (82), à la mairie. Accès libre.
Par cette exposition, dont le commissaire est Gérard Grosborne, photographe, la Société des Amis du Vieux Saint-Antonin veut proposer deux regards : celui d’Amélie Galup et celui d’Eugène Trutat qui se sont intéressés, à la fin du XIXè siècle, à Saint-Antonin et à sa région.

Un catalogue reproduit une quarantaine des photographies exposées associées aux textes d’auteurs familiers soit d’Amélie Galup (Claire Bonnafé, son arrière-petite-fille, artiste elle-même et écrivain ; Claude Harmelle, découvreur en 1984 et premier biographe d’Amélie), soit d’Eugène Trutat (Frédérique Gaillard, responsable du fonds photo du Muséum de Toulouse, et Luce Lebart, directrice de la Société française de photographie et, depuis 2016, de l’Institut canadien de la photographie).

Rencontre avec les auteurs du catalogue

Rencontre-dédicace avec les auteurs du catalogue, le 19 août à 11h, à la librairie Le Tracteur Savant. Inauguration le même jour à 18 h (mairie de Saint-Antonin, salle des congrès).

Qui était Amélie Galup ?

Née en 1856 à Bordeaux, Amélie Galup s’initie à la photographie vers 1895. Elle installe sa chambre noire dans la cave de sa maison de Saint-Antonin-Nobleval et réalise elle-même ses tirages.

La photographe amateur photographie ses proches dans leur quotidien, au cours d’excursions dans le département ou lors de séjours dans sa famille. Ces images, inspirées par les studios professionnels de l’époque, déroulent l’étonnante galerie de la société provinciale au tournant du siècle.

Si comme la plupart des photographes amateurs de son temps, Amélie Galup détaille l’environnement d’une bourgeoisie provinciale enregistrée dans ses intérieurs, ses habitudes et ses loisirs, elle va aussi savoir saisir l’image de l’univers qui l’entoure.

En photographiant les paysans, les déshérités ou les marchés elle apporte, inconsciemment peut-être, le témoignage précieux d’un monde voué à disparaître avec la Première Guerre mondiale.

A la mort d’Albert Galup en 1901, elle s’installe à Paris et abandonne la chambre grand format pour se consacrer aux photographies de famille.

Qui était Eugène Trutat ?

Eugène Trutat (1840-1910) est un photographe, pyrénéiste, géologue et naturaliste français. Il fut directeur du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse. Il commence à pratiquer la photographie en 1859 et publie régulièrement des ouvrages techniques sur le sujet. Il est l’auteur de près de 15 000 photographies, dont des autochromes (photographies en couleur). Il fut président de la Société photographique de Toulouse, membre de la commission des monuments historiques de Toulouse.

Ses photographies couvrent un large éventail de représentations et constituent une source de renseignements sur les Pyrénées de la fin du XIXe siècle : paysages, sites, vie quotidienne, ascensions et excursions…

Le catalogue de l’exposition est en vente au prix de 10€.

Rencontre avec Marie Cochard

Dimanche 25 juin de 10h30 à 12h30 à la librairie

Marie Cochard, auteure du livre indispensable « Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire » aux éditions Eyrolles sera présente à la librairie. Avec ce livre, vous apprendrez que vos déchets sont des bienfaits en cuisine, jardinage, cosmétique… Il sera possible de discuter avec elle et de se faire dédicacer un livre pour soi ou pour un cadeau ! 😉

 

Le livre

Jetez-vous les noyaux d’avocats ? Feuilles et troncs d’artichauts, écorces d’agrumes… Mais soupçonnez- vous les trésors que ces déchets recèlent ?

Saviez-vous, par exemple, que les pelures d’oignons peuvent devenir une farine d’appoint ou un colorant pour votre chevelure, que les poireaux repoussent à l’infini et sans effort particulier, que la peau de concombre démaquille… et passons-en des vertes et des pas mûres !

Si leur image a longtemps été écornée, plus question de les jeter : queues de fraises et fanes en tout genre, ne glissez plus sur des peaux de bananes, cirez-en vos chaussures !

Dans un style résolument positif, Marie Cochard nous livre un abécédaire de recettes et astuces incongrues appuyées de témoignages incroyables de joyeux recycleurs. Elle nous démontre ainsi que quantité d’épluchures se recyclent, nous permettant d’économiser, de réduire nos déchets, d’améliorer notre santé- mais aussi de beaucoup nous amuser ! Épluchez ce guide et saisissez l’économe !

Et aussi samedi 24 juin à la Maison du Lac

Un beau programme !

Qui est Marie Cochard ?

Férue d’initiatives durables, d’innovation verte et d’économie circulaire, Marie Cochard a activement collaboré à la conception-rédaction et à la coordination du magazine Green Attitude en qualité de rédactrice en chef. Fraîchement installée dans le Bassin d’Arcachon, elle partage son activité entre slow journalisme et édition.

En savoir plus…

https://lacabane-antigaspi.com/a-propos/les-epluchures/

 

 

 

 

 

 

 

 

Dédicace de Patrick Nieto dimanche 7 mai

L’auteur de « Toutes taxes comprises » vient nous rencontrer le 7 mai de 10h30 à 12h

Le livre : un polar qui fait la part belle à l’étude psychologique des personnages

Pierre-Henri Sennelier, proche collaborateur du président de la République, est abattu d’une balle dans la nuque dans sa résidence secondaire de Bruniquel, paisible village du Tarn-et-Garonne. Cambriolage ayant mal tourné, crime passionnel, crime politique ou exécution d’un contrat ? Le commissaire Lemoine du SRPJ de Toulouse mène l’enquête.
Entre une épouse adultère, un amant alcoolique et joueur de poker invétéré, une avocate mal dans sa peau ou un escroc à la taxe carbone, les personnages se succèdent au fil du récit, tout comme les meurtres qui se suivent et ne se ressemblent pas.
Mais les enquêteurs parviendront-ils à approcher la vérité face à un tueur machiavélique, maître dans l’art de brouiller les pistes ?

« Toutes taxes comprises » par Patrick Nieto, Editions Cairn, 336 pages, 13€

L’auteur

Originaire du sud-ouest de la France, Patrick Nieto, 54 ans, est commandant de police. Ses 30 années passées dans le domaine de l’investigation judiciaire et le traitement d’affaires sensibles lui ont permis d’acquérir une approche très fine des pratiques en vigueur dans son métier ainsi que des hommes et des femmes gravitant dans le milieu policier. Il est passionné de littérature asiatique et de polars.
Toutes taxes comprises est son premier roman.

 

En savoir plus : https://blacknovel1.wordpress.com/2017/03/12/toutes-taxes-comprises-de-patrick-nieto/