Concours photo “Ouvert/Fermé”

La médiathèque Amélie Galup organise son 3e concours photo ! 📸

Mazette, il y a des bons d’achat au Tracteur Savant à gagner !

Le concours est ouvert aux photographes amateurs du mardi 4 juillet au samedi 1er septembre.

Le thème est “Ouvert/Fermé”.

2 catégories :  Jeunes (- de 18 ans) / Adultes (+ de 18 ans)
1 cliché par photographe

2018-reglement-concours-photo

Rencontre dédicace avec Une blonde au bled

Dimanche 19 août de 10h30 à 12h30

Venez rencontrer “Une blonde au bled” pour sa BD “Une jeunesse kabyle” publiée aux éditions de L’Harmattan.

La BD

Pour Mourad, Areski, Akli et Louisa, qui ont choisi de s’exiler en France, les souvenirs de la Kabylie des années 90 refont surface en même temps que de vieilles photos. Les amis revoient leur jeunesse et leurs années étudiantes : entre la menace des islamistes du FIS, la pression de l’armée et les dangers quotidiens, ils ont pourtant vécu leurs histoires d’amour et d’amitié, engagés pour une Algérie démocratique et multiculturelle.

 

 

 

 

   

Une jeunesse kabyle écrit et illustré par “Une blonde au bled”, 192 pages, noir et blanc, 17X24 cm, Ed. L’Harmattan BD, 9.90€.

En savoir plus

TV5 Monde : https://www.youtube.com/watch?v=VNqDmzIHSbE

Médiapart : https://blogs.mediapart.fr/cedric-lepine/blog/250118/regards-kabyles-sur-les-annees-1980-1990-en-algerie

 

Rencontre dédicace avec Samuel Figuière

Nous avons le plaisir de recevoir Samuel Figuière, auteur illustrateur de bande dessinée pour la sortie de son nouvel album NENGUE, l’histoire oubliée des esclaves des Guyanes. Ce roman graphique historique a été réalisé en collaboration avec Stéphane Blanco aux éditions Steinkis.

 

 

 

 

 

 

 

Venez le rencontrer et profitez-en pour vous faire dédicacer un album ! Ses autres titres seront également disponibles à la librairie.

 

 

Samuel Figuière

Samuel Figuière est illustrateur, scénariste et coloriste de BD.

Après un bac littéraire, Samuel part étudier la bande dessinée en Belgique à l’école Saint-Luc. Son diplôme en poche, il quitte le vert berceau de la BD franco-belge pour les calanques marseillaises où il suit des cours avec l’auteur Yann Valéani du Zarmatelier. Aussi passionné d’écriture que de dessin, il est selon les projets, scénariste, dessinateur, coloriste ou les trois à la fois ! Il a notamment collaboré à une adaptation du roman de Renart et plusieurs adaptations de romans de Jules Verne avant de se lancer dans des projets plus personnels.

 

 

Parmi ses autres publications

 

 

  

 

Rencontre et dédicace avec Claire Garralon

Dimanche 5 août de 10h30 à 12h30

Nous avons le grand plaisir d’accueillir Claire Garralon. Cette auteure illustratrice jeunesse se distingue par sa fraîcheur et ses couleurs franches. Un univers joyeux où le jeune enfant peut s’interroger et enrichir sa curiosité du monde. Poésie et humanité côtoient poules, canards ou chats. Au Tracteur Savant, on aime beaucoup son travail !

Qui est Claire Garralon ?

Installée à Toulouse, Claire Garralon est auteure illustratrice de nombreux albums pour enfants. Elle accompagne ses albums de rencontres avec le jeune public, dans les écoles, les crèches, les librairies et les bibliothèques.

Un brin solitaire, elle est toujours restée attentive aux autres et interroge souvent dans ses livres ce principe d’altérité. L’océan, les pins et le temps qui s’écoulait doucement l’ont élevé vers une sensibilité contemplative, faite d’étonnement et de naïveté, mais aussi d’indignations et d’engagements. De sa terre gasconne natale, elle conserve un attachement fort à un environnement respecté où l’homme est lui même respecté. Elle construit un univers sensible, dans lequel ses jeunes lecteurs glissent d’eux-même. Car si ses histoires sont profondes, elle choisit des mots simples qui ne laissent jamais indifférent.

Les Beaux-Arts à Bordeaux, puis la faculté d’Arts Plastiques à Toulouse, ont complété sa démarche intuitive et inspirée. Sans moralisme et sans concession, ses textes et illustrations sont les pépites d’un environnement.

Ses albums

   

C’est ma mare a reçu le prix littéraire Bébé Bouquine 2018 de Boulogne-Billancourt.

  

En savoir plus

Le site de Claire Garralon

Les éditions Memo

La diagonale du vide

Rencontre avec Mathieu Mouillet samedi 28 juillet à 11h

Le livre

Un road-trip à 4km/h dans une France qui booste

« La diagonale du vide, voyage exotique en France » est le récit de l’aventure de Mathieu Mouillet. 18 mois sur la route à travers les endroits les plus secrets de France, pour découvrir autrement « le plus beau pays du monde ».

Un road-trip à 4 km/h, optimiste, énergique, où les territoires à la marge se révèlent sous un jour nouveau. Au fil des pages, au fil des rencontres, on découvre une France fière et enthousiaste qui fait face aux problèmes sans baisser les bras.

Cette énergie positive porte l’auteur tout au long de son aventure et participe à sa transformation intérieure.

 

 

 

Le projet

Des Ardennes au Pays basque, un itinéraire imaginaire coupe la France en deux. Une diagonale qui s’étire sur 1500 kilomètres et traverse des départements parmi les moins peuplés de France.
Cette diagonale, les géographes, qui sont parfois poètes, l’ont baptisée :

« La diagonale du vide »
Durant un an et demi, à pied, en vélo, en raquettes, en montgolfière, Mathieu Mouillet a sillonné ces campagnes isolées. Dix-huit mois pour explorer les endroits les plus reculés de France et rencontrer leurs habitants.
Et un défi : découvrir la France comme un pays exotique !

L’auteur

Mathieu Mouillet entreprend son premier voyage au long cours en 2001 : un tour du monde à vélo à la recherche des musiques du monde. 18 mois de voyage, 25 000 km parcourus et des centaines d’heures de musique enregistrées. La passion du voyage ne l’a pas quitté depuis…

Voilà 15 ans que Mathieu arpente la planète. Photographe, rédacteur de guides de voyage, son expertise repose également sur 10 années au sein d’acteurs de l’e-tourisme et de la communication digitale.

La diagonale du vide est l’occasion de voyager à sa façon : lentement, hors des sentiers battus, en privilégiant les rencontres aux lieux traversés.

 

En savoir plus…

https://www.lesvoyagesdemat.com/

 

 

Les avis de nos lecteurs

Gabriel Tallent “My absolute darling”, ed. Gallmeister

“Très beau livre.
Ambiguïté totale.
Je suis aussi terrifiée que charmée.”
Elisabeth B.

Valentine Goby “Kinderzimmer”, ed. Babel/Actes Sud

“Gros coup de cœur pour ce livre.
Des émotions à n’en plus finir mais pas de pleurnicheries inutiles.”
Evelyne

Atelier BD avec Bernard Vrancken

Samedi 21 juillet de 16h à 17h30

Quelques bulles à Saint-Antonin-Noble-Val

Le projet : réaliser une mini BD avec comme source d’inspiration les superbes bâtiments autour de la librairie.

Votre coach ? Bernard Vrancken, dessinateur belge de la célèbre bande dessinée IRS !

Il vous présentera brièvement comment s’élabore une BD et vous guidera dans l’élaboration de votre planche.

La librairie fournit feuilles et crayons de couleur mais n’hésitez pas à apporter votre matériel privilégié si vous en avez !

A l’issue de l’atelier, une séance de signature sera proposée, que vous ayez suivi l’atelier ou non.

Modalités pratiques

samedi 21 juillet de 16h à 17h30

Nombre de places limité. 10€ par personne.

Pour tout public (enfants et adultes) à partir de 9 ans.

Bernard Vrancken

Né en mai 1965 à Ixelles, Bernard Vrancken développe très rapidement un sens de l’esthétisme, une recherche du « beau », qu’il n’aura de cesse d’explorer à travers le dessin. Précoce, il se distingue rapidement, publiant ses premières planches dans le journal “Tintin” à l’âge de 16 ans. Et pourtant, il est totalement autodidacte. Quelques années plus tard, il fait une rencontre déterminante : Stephen Desberg, qui se dirige alors vers des récits plus réalistes. Un genre auquel les deux hommes s’essayent au long des quatre tomes de “Sang Noir”, aux éditions du Lombard. Rodé, le duo revient ensuite avec “I.R.$“. Rapidement, les enquêtes financières de Larry B. Max se taillent une place de choix au panthéon de la B.D., allant même jusqu’à traverser l’Atlantique. Un succès qui pousse Bernard Vrancken à se dépasser un peu plus chaque jour. Récemment, il décide d’ajouter du lavis sur sa ligne claire et élégante, obtenant un résultat d’une profondeur stupéfiante. Technique qu’il applique également sur sa nouvelle collaboration avec Stephen Desberg, avec la série “H.ELL“. Preuve que, même chez les âmes bien nées, la valeur se développe au fil des années 😉