Rencontre avec Gilles Vincent à La Caverne !

Vendredi 27 septembre à 18h30

La rencontre aura lieu dans un lieu magique orchestré par nos amis de La Caverne. Attention, le nombre de places est strictement limité.

Noir Vézère

Avec un titre comme celui-là, la rencontre ne pouvait qu’avoir lieu dans La Caverne…!

Avec ce polar édité aux éditions du Cairn, Gilles Vincent nous entraîne là où tout a commencé, dans les cavernes et les grottes. Les murs et les peintures ont encore beaucoup à révéler. Lascaux n’a pas livré tous ses mystères…

Le sujet : Il y a dix‐sept mille ans, sous une colline de Dordogne, un homme dessine une des plus belles énigmes de l’histoire humaine. En 1919, deux rescapés de la Grande Guerre vont se glisser sous terre, poser leurs yeux sur d’impressionnantes fresques plus que millénaires. De nos jours, emmurés par accident sous les roches de Lascaux, une capitaine de Gendarmerie secondée d’un préhistorien chevronné vont mettre au jour une bien ancienne et mystérieuse scène de crime…
Dans ce roman mi‐préhistorique, mi‐polar contemporain, l’auteur nous offre un voyage fascinant au cœur de toutes ces énigmes et nous conte la décision d’un homme : transcender sa condition d’humain en celle d’artiste.

“Noir Vézère”, éditions du Cairn, 168 pages, 8.50€.

L’auteur

Après 33 ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décide, en 2003, de poser valises et stylos dans le Béarn. Depuis quinze ans, il consacre le plus dense de sa vie à l’écriture. Il est aussi animateur d’ateliers d’écriture en milieu scolaire, en prison, à l’hôpital…Les pages lues, écrites sont ses poumons, les mots, tout le sang qui l’habite… Auteur de polars connu et reconnu, il a plusieurs fois été récompensé : prix Europolar 2014 pour Djebel, prix Cezam Inter-CE 2014 pour Beso de la Muerte et prix du Mauvais Genre 2015 du Val Vert du Clain pour Trois heures avant l’aube. Dans la collection Du Noir au Sud il a déjà publié Un deux trois, sommeil ! en 2016 et Noir Vézère en 2018.

Le lieu

La Caverne est un rêve imaginé par une bande d’amis un peu fous qui ont décidé de dédié ce lieu unique à l’échange d’émotions artistiques et à l’esprit de création. Cet espace est réservé aux amis de l’art et de la culture, sur invitation.

Elle se situe route de la Madeleine, sur la commune de Penne. Pour s’y rendre, prendre la direction de Bruniquel, ne pas entrer dans le village mais franchir le pont (vous traversez donc l’Aveyron). Tout de suite après le pont, suivre la route sur la droite. Continuer sur 800 mètres, La Caverne sera sur votre gauche (et l’Aveyron sur votre droite). C’est clair ? N’oubliez pas votre petite laine, La Caverne n’est chauffée que par la chaleur humaine, ce qui est déjà beaucoup mais pas toujours suffisant…

Rencontre avec Joseph Ponthus

Mercredi 25 septembre à 19h à la librairie

Son livre est un de nos coups de cœur

On lui a demandé des conseils de lecture

Le livre

À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer.
Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.

Qui est Joseph Ponthus ?

Joseph Ponthus est né en 1978. Après des études de littérature à Reims et de travail social à Nancy, il a exercé plus de dix ans comme éducateur spécialisé en banlieue parisienne où il a notamment dirigé et publié Nous… La Cité (Editions Zones, 2012). Il vit et travaille désormais en Bretagne

En savoir plus

https://www.editionslatableronde.fr/Catalogue/vermillon/a-la-ligne

https://www.youtube.com/watch?v=-XIpHUOurIA

https://www.liberation.fr/france/2019/01/19/joseph-ponthus-l-epreuve-de-l-usine-s-est-peut-etre-substituee-a-celle-de-l-angoisse_1703795

Atelier feuilletescope avec Alma Kaiser

NOUVELLE SESSION Jeudi 29 août à 16h et 17h30

Une fleur qui pousse, un ballon qui s’envole, un chat qui se promène…
Venez fabriquer un feuilletoscope et animer votre petite histoire grâce à l’ancêtre du film d’animation ; un petit livret de dessins feuilleté rapidement, qui procure à l’œil l’illusion que le sujet représenté est en mouvement !
Cet atelier sera animé par Alma Kaiser.
Durée : 1h30 environ / Deux sessions : à 16h et à 17h30
Tarif : 5€ à fournir directement à l’artiste

avec l’Atelier déKLIK & KLAK www.deklikklak.wordpress.com

Les Belles Lectures et Théâtre d’objets

Par Henry Thiel, mercredi 3 juillet à 16h30

Pour cette dernière session avant les grandes vacances, Henry propose à nos chers bambins une séance un peu différente. Après la lecture d’un album jeunesse, Henry proposera un récit adapté de Tolkien sous forme de théâtre d’objets. 🙂

Été de Vaour : En compagnie des barbares

“Konferans pour lé ziletré”

Vous avez la phobie des dictées ? Vous écrivez en langage sms ? Vous êtes arrivé récemment en France ? Ou au contraire vous êtes le prince de l’orthographe ? Ce spectacle est pour vous.

Il est dédié à tous les zilétré, analfabèt, conpleksé, étranjé, imigré que nous sommes un jour face au français : cette langue que nous mettons parfois toute une vie à maîtriser. Une conférencière Hongroise a décidé d’en finir avec la vieille grammaire, celle du vieux lion qui mordait le nez de l’éléphant. Vous connaissez l’histoire ? L’éléphant, c’est nous face au français : un gros lard dans un magasin de porcelaine.

Reçue spécialement par Karine Monneau dans le cadre des “apéros créatifs” organisés par la compagnie, Katalin Molnàr dérive totalement et choisit de dézinguer la porcelaine, les règles de grammaire et l’hypocrisie française ! Si les étrangers dérangent, alors qu’on aille au bout du bout de la casse ! Karine Monneau, débordée par la fantaisie de son invitée, essaiera sans succès de contenir cette révolution linguistique qui vire à la performance… Un spectacle poétique et déjanté, tout public, et garanti sans orthographe.

Bar et repas sur place, avant et après la représentation

En résumé

Conférence azimutée, à partir de 12 ans

12€ (plein) / 10€ (réduit) / 8€ (adhérent été de Vaour)

Durée : 1h

Possibilité de réserver au Tracteur Savant

Zabadani, ma ville à jamais

Faten Abushala sera en dédicace à la librairie Le Tracteur Savant pour son livre Zabadani, ma ville, à jamais… Dimanche 30 juin de 10h à 12h

Faten retrace son parcours et celui de sa famille : contrainte de quitter la Syrie, elle relate ce qu’elle et ses proches y ont vécu depuis 2011 ainsi que son exil, vers le Liban, puis vers la France où sa famille pose ses valises dans le village de Vaour.
Les ventes du livre seront reversées intégralement à Faten et à sa famille.

Et aussi… Poésie & Musique Syrie Palestine à la médiathèque Amélie Galup, mercredi 26 juin à 18h30

Ici Hospitalité Migrants & Penne Mirabilia donnent carte blanche aux artistes syriens et palestiniens pour une soirée poésie & musique
Mercredi 26 juin à 18h30 à la médiathèque de St Antonin

icihospitalitemigrants@gmail.com ; penne.mirabilia.museum@gmail.com

Pour prolonger la rencontre, l’équipe du Trabendo propose sa cantine falafels : Merci de réserver par mail : fayssal@trabendo.org ou par sms : 06 70 42 75 39



Liens

https://www.youtube.com/watch?v=vYpotlcX7dk
https://blogs.mediapart.fr/edition/aux-lecteurs-et-lectrices-emancipe-es/article/060619/chronique-dune-destruction-en-syrie

Un paresseux fier de l’être…

Rencontre avec Didier Helmstetter auteur du “Potager du paresseux”

Jeudi 9 mai à 15h30, nous avons le plaisir d’accueillir Didier Helmstetter à la librairie Le Tracteur Savant…

Le livre : Le potager du paresseux : produire en abondance des légumes plus que bio, sans compost, sans travail du sol, sans butte

Affaibli à la suite d’un accident cardiaque, Didier Helmstetter, ingénieur agronome à la retraite, se retrouve tiraillé entre la nécessité de se ménager et son amour de la terre. Face à cette contrainte et mobilisant ses connaissances écologiques et son savoir-faire, il invente une nouvelle manière de jardiner ne nécessitant ni travail du sol, ni arrosage, ni engrais : la phénoculture, basée sur une compréhension précise des différents mécanismes à l’œuvre au sein d’un potager. Un minimum d’efforts lui permet d’obtenir des rendements abondants, garantis plus bio que le bio.
L’auteur livre avec pédagogie et humour les clés pour mettre en place un potager prolifique sans aucun investissement, économique en outillage, sans engrais, mais surtout sans labeur !
En repensant son rapport à la nature et en apprenant à la soutenir pour développer un environnement sain et riche en biodiversité pour son potager, le jardinier paresseux s’assure des récoltes généreuses au goût
authentique tout en s’engageant à son échelle pour la planète.

  • Installer son potager, planter les légumes : une description précise des différentes étapes et des illustrations en couleurs pour mettre en place son potager paresseux.
  • Du ver de terre aux bactéries, en passant par les différents champignons, un bestiaire accessible et clair de l’écosystème d’un potager et des conseils pour favoriser les relations symbiotiques entre ces différents acteurs.
  • Un guide pratique pour protéger efficacement ses cultures des différents nuisibles avec la même approche écologique et respectueuse de la nature.
    … Et aussi des anecdotes historiques, scientifiques et des liens vers des tutoriels en images sur la chaîne Youtube de l’auteur !
    En prenant à contre-pied les modes actuelles en matière de jardinage, Didier Helmstetter nous expose dans cette ode à la paresse comment travailler en harmonie avec la nature, et non plus contre elle, pour obtenir un potager foisonnant en adéquation avec le vivant, et retrouver ainsi le goût véritable des aliments.

Une version augmentée et illustrée du best-seller Le Potager du paresseux : toutes les informations nécessaires pour réussir un potager écologique et luxuriant avec le minimum d’efforts.

paru le 21/03/19, 352 pages, 15.90€

L’auteur

Didier Helmstetter est né en 1953, en Alsace, dans une famille de petits paysans. Son père était aussi bûcheron et producteur de plants de légumes et de fleurs. Cette jeunesse rurale a été formatrice pour lui. Ingénieur
agronome diplômé, il s’occupe de développement agricole, en France et en Afrique, où il dirige notamment des programmes de recherche-action pour améliorer les systèmes de production paysans, avec les modestes moyens disponibles localement. Il a aussi été formateur, puis responsable d’un centre de formation agricole. Aujourd’hui, il consacre son temps au développement de son Potager du Paresseux, qu’il fait visiter…

Rencontre avec Corinne ROYER

Samedi 15 juin à 19h

Nous avons le grand plaisir d’accueillir Corinne Royer pour la parution de son nouveau livre, aux éditions Actes Sud : “Ce qui nous revient”. Ce roman évoque la vie de Marthe Gautier, “la jeune fille de longue date”, spoliée de sa découverte sur la trisomie 21.

La rencontre aura lieu samedi 15 juin à 19h à la librairie, dans une ambiance conviviale, et sera suivie du verre de l’amitié. Retenez cette date !

Le sujet

Louisa Gorki avait dix ans quand sa mère soprano l’a embrassée en lui lançant “À dans trois jours !” – et n’est jamais revenue. Ce n’est que plus tard que la fillette apprendra la raison de la fuite d’Elena…
Quinze ans après, Louisa prépare un doctorat en médecine. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre Marthe Gautier qui, à la fin des années 1950, a joué un rôle capital dans la découverte du chromosome surnuméraire de la trisomie 21 et s’est vue écartée de l’histoire officielle au profit d’un collègue masculin. Ces deux femmes ont beaucoup à apprendre l’une de l’autre sur la science et la conscience, la résilience et la persévérance, la dépossession et l’indépendance.
Si ce texte est une fiction, Marthe Gautier est bien réelle : celle que l’on surnomme la Découvreuse oubliée habite à Paris. Mêlant une authentique controverse scientifique à un drame familial bouleversant, Corinne Royer place son manifeste pour une réhabilitation tardive au cœur d’un roman fougueux et fantasque, et célèbre les promesses fleurissant dans les creux dessinés par la perte.

Qui est Corinne Royer ?

Née en 1967, Corinne Royer vit entre Saint-Étienne, Paris et Uzès. Après avoir dirigé une agence de communication et réalisé des documentaires dans les domaines de l’humanitaire et de l’environnement, elle se consacre à l’écriture et intervient en tant que rédactrice indépendante pour plusieurs magazines. Elle collabore également avec des artistes autour d’une collection de beaux livres. Ce qui nous revient est son quatrième roman.

Sa bibliographie

  • M comme Mohican, Héloïse d’Ormesson, 2009
  • La Vie contrariée de Louise, Héloïse d’Ormesson, 2012, prix Terre de France ; Babel n°1589
  • Et leurs baisers au loin les suivent, Actes Sud, 2016
  • Ce qui nous revient, Actes Sud, 2019

Ses goûts littéraires

Son dernier coup de cœur

En savoir plus

https://www.humanite.fr/litterature-corinne-royer-rehabilite-une-oubliee-668652

https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-chercheuse-oubliee_2056198.html

http://sante.lefigaro.fr/article/-ce-qui-nous-revient-un-roman-sur-le-destin-contrarie-de-la-decouvreuse-de-la-trisomie-21/

https://www.france.tv/france-2/dans-quelle-eta-gere/921409-ce-qui-nous-revient-de-corinne-royer-actes-sud.html

Impératif imprévu

Rencontre avec François-Henri Soulié vendredi 26 avril à 18h30

Chouette, une nouvelle aventure de Skander Corsaro !

Avec la verve qui est la sienne, François-Henri Soulié nous entraîne dans le monde de l’art (obscur, forcément).

On se fend la poire, on s’enthousiasme et on le suit – malgré la neige et le froid – avec plaisir !

A la librairie Le Tracteur Savant

Nous vous proposons de rencontrer François-Henri Soulié pour la présentation de son nouveau livre “Impératif imprévu” aux éditions Jean-Claude Lattés/ Le Masque, vendredi 26 avril à 18h30.

La rencontre sera suivie par un verre de l’amitié, comme il se doit ! 🙂

Résumé du livre

Journaliste au Courrier du Sud-Ouest, Skander Corsaro a décidé de prendre quelques jours de congés pour préparer Noël. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses beaux projets. Le jeune homme est invité à la Villa Golotzine par un richissime marchand d’art. Bâtie en pleine forêt dans les années 1920 par un couple d’aristocrates russes en exil, cette fabuleuse demeure recèle un vénéneux secret. Qui était donc Yegor Golotzine, peintre maudit dont on vient de redécouvrir une partie de l’œuvre disparue  ?
Une exposition sulfureuse, un cocktail où l’on sert des pièces d’anatomie, un prophète mondain épris de Satan ou une étrange collectionneuse de menhirs sont les premières pièces de ce puzzle maléfique. Auxquelles s’ajoute un meurtre… et quand le sang coul sur la neige, le paysage hivernal se transforme en un inquiétant tableau surréaliste.
Vérité ou illusion ? Skander devra déjouer les mensonges du Diable. Mais avec lui, les dés sont toujours pipés.

À dévorer sans modération… 448 pages – 8,50 €.

Et Skander a une adresse mail pour ses lecteurs : skandercorsaro@gmx.fr !

François-Henri Soulié

François-Henri Soulié est écrivain, comédien, marionnettiste, scénographe, metteur en scène, scénariste. Il a remporté en mars 2016 le prix du premier roman du festival de Beaune avec Il n’y a pas de passé simple, le premier volet d’une série d’aventures trépidantes dont Skander Corsaro est le héros…

Lire un extrait du livre “Impératif imprévu”

https://liseuse-hachette.fr/file/107777?fullscreen=1#epubcfi(/6/4[html-pagetitre]!/4/1:0)